BURKINA FASO – Près de 50 morts dans une embuscade djihadiste dans le nord du pays

BURKINA FASO – Près de 50 morts dans une embuscade djihadiste dans le nord du pays

Quarante-sept personnes dont trente civils, quatorze militaires et trois auxiliaires de l’armée ont été tuées hier, 18 août, dans une attaque menée par des djihadistes présumés contre un convoi militaire qui escortait des civils, dans le nord du Burkina Faso.


C’est ce qu’a annoncé le gouvernement à Ouagadougou. « Un convoi mixte composé de civils, d’éléments des forces de défense et de sécurité (FDS) et de volontaires pour la défense de la patrie (VDP) a été la cible d’une attaque terroriste à 25 km de Gorgadji (Nord), tuant 30 civils, 14 militaires et 3 VDP », indique le communiqué officiel.

Dix-neuf autres personnes ont été blessées dans les combats, tandis que  » 58 terroristes ont été tués et de nombreux autres ont été blessés et ont pris la fuite « , selon des sources officielles.


Le président Roch Marc Christian Kaboré a déclaré aujourd’hui, 19 août, trois jours de deuil national en hommage aux victimes.


La ville de Gorgadji, où l’embuscade a eu lieu, est située dans la province du Séno, au nord du Burkina Faso, connue sous le nom des trois frontières, où le Burkina Faso fait frontière avec le Mali et le Niger. La région a été frappée à plusieurs reprises par des groupes djihadistes qui sèment la terreur et la mort dans les trois pays.


L’attaque d’hier est la troisième d’une série en quinze jours contre des soldats engagés dans la lutte anti-jihadiste dans le nord et le nord-ouest du Burkina Faso.


Les groupes djihadistes sahéliens sont désormais galvanisés par le retrait américain et occidental en Afghanistan et l’annonce de la fin de l’opération militaire française Barkhane au Mali début 2022.

Dans un message audio daté du 10 août, Iyad Ag Ghali, chef du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), n’a pas attendu la prise de Kaboul pour saluer la victoire des talibans en Afghanistan, rendant hommage « à l’émirat islamique d’Afghanistan, à l’occasion du retrait des forces d’invasion américaines et de leurs alliés ».

Un revirement qui – a-t-il souligné – est le résultat de deux décennies de patience ».

Source: Agence Fides, le 19 août 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s