Le Liban renouvelle sa consécration au Cœur immaculé de Marie

Messet et acte de consécration du Liban au Coeur immaculé de Marie (6 juin 2021)Messe et et acte de consécration du Liban au Coeur immaculé de Marie (6 juin 2021) 

Le Liban renouvelle sa consécration au Cœur immaculé de Marie

Le cardinal Béchara Raï a présidé l’acte de consécration au cours d’une célébration eucharistique au sanctuaire de Notre-Dame du Liban, à Harissa.

L’acte de consécration du Liban et de l’ensemble du Moyen-Orient s’est tenu le 6 juin dernier, notamment en présence du nonce apostolique, Mgr Joseph Spiteri et de quelques fidèles.

Au cours de son homélie, le Patriarche d’Antioche des maronites a de nouveau fustigé l‘impasse politique que connait le Liban depuis plusieurs mois : «en ces jours difficiles, les responsables tentent de se sauver eux-mêmes ainsi que leurs intérêts et ne se soucient pas d’un peuple fatigué de vivre l’humiliation devant les banques et les caissiers, devant les stations-service et les boulangeries, devant les pharmacies et les hôpitaux», a-t-il lancé.

Le cardinal s’est demandé si l’actuelle impasse institutionnelle qui empêche la formation d’un nouveau gouvernement ne cache pas en réalité une intention de «saboter», en les reportant, les élections parlementaires et présidentielle prévues entre mai et octobre 2022, voire d’aboutir à l’effondrement du pays du Cèdre, qui a fêté l’année dernière le centenaire de sa fondation. «Mais nous sommes un peuple qui ne mourra pas, et nous ne laisserons pas ce programme se réaliser», a-t-il martelé.

Le renouvellement d’une consécration déjà menée en 2013

C’est en 2013 que le cardinal Raï avait consacré pour la première fois le Liban au Cœur immaculé de Marie. À l’occasion de ce premier acte solennel de consécration, célébré également au sanctuaire marial de Harissa, le patriarche maronite avait prié pour que tous les peuples de la région soient libérés «des péchés qui conduisent aux divisions, aux agressions et à la violence» et que le Liban soit épargné par le conflit syrien. A l’époque, de nombreux fidèles s’étaient joints à la supplique du patriarche.

À noter que les musulmans avaient été associés à cet acte de consécration, le Liban étant le seul pays où la Solennité de l’Annonciation (25 mars) est célébrée à la fois par les chrétiens et les musulmans comme fête nationale.

Source: VATICANNEWS, le 7 juin 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s