France: dépôt de plainte de l’archevêque de Paris après les événements de la « Marche des Otages »

Marche des Otages, Capture YouTube, DR Diocèse de Paris

Marche Des Otages, Capture YouTube, DR Diocèse De Paris

France: dépôt de plainte de l’archevêque de Paris après les événements de la « Marche des Otages »

« Entrave à la liberté d’expression et de manifestation » et « atteinte à la liberté de culte »

L’archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, a déposé plainte, le 4 juin 2021, ainsi que le curé de la paroisse Notre-Dame des Otages, pour « délit d’entrave à la liberté d’expression et de manifestation » et pour « délit d’atteinte à la liberté de culte ».

L’archevêque avait immédiatement condamné l’agression, samedi 29 mai, dans le 20e arrondissement de Paris, de quelque 300 catholiques qui participaient à un pèlerinage à la mémoire de 50 otages fusillés il y a 150 ans pendant la « Commune », en mai 1871, rue Haxo, dont l’archevêque, dix prêtres et séminaristes: « les Martyrs de la rue Haxo« .

« Un groupe nous a lancé des insultes ‘à bas les Versaillais’ et a proféré des menaces de mort puis lancé des projectiles », a témoigné le curé, l’abbé Stéphane Mayor, qui participait à la procession, organisée par cinq paroisses, et conduite par l’un des évêques auxiliaires de Paris, Mgr Denis Jachiet.

L’itinéraire suivait la « Marche des otages » depuis le lieu de l’ancienne prison de la Roquette (Square de la Roquette, 11arr.), où l’archevêque de Paris d’alors, Mgr Georges Darboy, a été exécuté le 24 mai 1871, jusqu’à l’église Notre-Dame des Otages (20arr.). La procession a dû prendre fin à l’église Notre-Dame de la Croix de Ménilmontant où les participants se sont réfugiés en attendant l’arrivée des renforts de la police.

Plusieurs personnes ont été blessées et l’une d’entre elles a été hospitalisée. Le parquet de Paris a ouvert une enquête notamment pour « violences volontaires ». La procession était déclarée et autorisée par la préfecture de Paris.

Dans Le Figaro, l’archevêque a quant à lui déploré une « violence aveugle (…) absolument inacceptable dans un État de droit » et un déficit de « sécurité ».

COMMUNIQUÉ DU DIOCÈSE DE PARIS (FRANCE)

Paris, le 4 juin 2021

À la suite des événements intervenus lors de la procession religieuse du 29 mai 2021 (Marche des Otages), Monseigneur Michel AUPETIT, Archevêque du diocèse de Paris et Monsieur l’abbé Stéphane MAYOR, curé de la paroisse Notre-Dame des Otages, ont porté plainte contre X, le 4 juin 2021, entre les mains de Monsieur le Procureur de la République de Paris pour :

  • le délit d’entrave à la liberté d’expression et de manifestation, à l’aide de menaces, coups, violences, voies de fait, destructions et dégradations, réprimé à l’article 431-1 du Code pénal ;
  • le délit d’atteinte à la liberté de culte réprimé à l’article 31 de la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des églises et de l’Etat.

https://www.paris.catholique.fr/communique-suite-aux-evenements.html

Source: ZENIT.ORG, le 5 juin 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s