Au Nigeria, 3 jours de prière pour la fin des violences

(Photo d'illustration)(Photo d’illustration)  (ANSA)

Au Nigeria, 3 jours de prière pour la fin des violences

L’initiative émane de la CAN, association chrétienne du Nigeria, qui la considère comme un acte «impératif et absolument nécessaire» pour obtenir du Ciel la fin des violences qui minent le pays. Ce Triduum court du 28 au 30 mai.

Depuis 2009, les attaques menées par le groupe jihadiste Boko Haram et les conflits liés au contrôle des ressources naturelles et agricoles ont plongé le Nigeria dans la terreur. Le centre du pays est particulièrement sujet à ces violences, avec des incursions fréquentes de bergers nomades, d’ethnie Fulani, qui s’en prennent aux biens des agriculteurs majoritairement chrétiens.

Durant trois jours, les chrétiens du pays sont donc invités «à se rassembler chaque soir pour prier Dieu, dans une attitude de deuil pour le sang versé de nombreux Nigérians innocents, en particulier des chrétiens».

La CAN exhorte les fidèles à prier «pour qu’échoue chaque pas que les terroristes, les bandits, les kidnappeurs, les hommes armés et toute personne malveillante accomplissent au milieu du peuple», afin que «le Nigeria soit en paix». «Priez pour que les plans diaboliques, destinés à paralyser les activités sociales et économiques du pays et à jeter la nation dans le chaos, soient déjoués par le Seigneur Jésus» et que le «pardon soit accordé à ceux qui ont commis un péché contre Dieu», peut-on lire dans le communiqué annonçant le Triduum. La CAN met aussi en garde contre toute tension religieuse et ethnique, qui, si elles étaient exacerbées ou exploitées, conduiraient le pays à la guerre.

Les fidèles sont également appelés à prier pour que les forces de l’ordre soient «à la hauteur de leurs responsabilités» et «assurent au Nigeria la sécurité dont il a besoin».

«Priez pour la droiture, la piété, la prospérité, la paix et l’amour dans notre nation. Priez pour le pays se relève de toutes ses pertes, qu’il devienne une nation modèle pour tous», conclut le communiqué.

L’initiative de l’association chrétienne intervient quelques jours seulement après la lettre ouverte que la Conférence des évêques a adressée au gouvernement. Dans cette missive, l’Église catholique nigériane appelle à la tenue d’un sommet sur la sécurité. «Cette réunion doit être organisée de quelque manière que ce soit, à condition qu’elle conduise à l’unité, à la paix, à la justice, au progrès et à la protection des Nigérians», ont écrit les évêques.

Vatican News Service – IP

Source: VATICANNEWS, le 28 mai 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s