REGINA CAELI DU 23 MAI 2021

«Ouvrons notre cœur au don de l’Esprit, qui nous fait ressentir la beauté de Dieu»

Lors de la prière du Regina Caeli prononcée ce dimanche depuis les fenêtres du palais apostolique, le Pape François est revenu sur le Livre des Actes des Apôtres, lecture de ce dimanche de Pentecôte, qui révèle que «l’Esprit-Saint est comme un vent fort et libre».

Au cours de la prière du Regina Caeli, le Pape François a repris le passage des Actes des Apôtres, première lecture que propose la liturgie en cette solennité de la Pentecôte, pour rappeler comment l’Esprit Saint se révèle aux disciples de Jésus. «Le Seigneur ressuscité leur avait dit de rester dans la ville jusqu’à ce qu’ils aient reçu le don de l’Esprit d’en haut, a t-il dit, et cela se manifesta par un « rugissement » qui se fit soudain entendre venant du ciel, comme un « vent impétueux » qui remplit la maison où ils se trouvaient».

Ce passage de l’Écriture «révèle que le Saint Esprit est comme un vent fort et libre» a poursuivi le Pape. «L’Esprit ne se laisse pas encadrer par nos besoins humains, nos schémas et nos préjugés, a t-il précisé, il procède de Dieu le Père et de son Fils Jésus-Christ et éclate sur l’Église – sur chacun de nous -, donnant vie à nos esprits et à nos cœurs. Comme le dit le Credo : « Il est Seigneur et donne la vie »».

«Le Seigneur sait comment nous atteindre et ouvrir les portes de nos cœurs, a encore expliqué François, Il envoie sur nous l’Esprit Saint qui nous enveloppe et surmonte toutes nos hésitations, brise nos défenses, démonte nos fausses certitudes. L’Esprit fait de nous de nouvelles créatures, comme il l’a fait ce jour-là avec les apôtres». 

L’Esprit réalise l’unité et l’universalité de l’Église

Après avoir reçu l’Esprit Saint, les apôtres «n’étaient plus comme avant, mais ils sont sortis et ont commencé à prêcher que Jésus est ressuscité, qu’il est Seigneur, de sorte que tout le monde les comprenait dans leur propre langue» a encore souligné le Pape, soulignant que l’Esprit a «changé leur coeur et élargi leurs yeux», Il les a rendus capables de communiquer à tous les grandes œuvres de Dieu, sans limites, «en dépassant les frontières culturelles et religieuses à l’intérieur desquelles ils avaient l’habitude de penser et de vivre», en d’autres termes, l’Esprit Saint réalise l’unité et l’universalité de l’Église.

Le Saint-Père a conclu ce Regina Caeli en souhaitant que «nous ouvrions notre cœur au don de l’Esprit, qui nous fait ressentir toute la beauté et la vérité de l’amour de Dieu dans le Christ mort et ressuscité. Le monde a besoin du courage, de l’espoir et de la foi des disciples du Christ. Il a besoin que nous devenions levain, levure, sel et lumière dans les différentes situations et dans les nombreux contextes culturels et sociaux. Et seul le Saint-Esprit peut créer tout cela».

Source: VATICANNEWS, le 23 mai 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s