Une étude confirme l’importance des institutions chrétiennes dans la société palestinienne

L'hôpital pédiatrique de Bethléem, "Caritas baby hospital"L’hôpital pédiatrique de Bethléem, « Caritas baby hospital » 

Une étude confirme l’importance des institutions chrétiennes dans la société palestinienne 

Cette étude, financée par le Collège des arts et de la culture de l’Université Dar Al-Kalima et la Mission pontificale de Palestine, montre combien les institutions chrétiennes – écoles, hôpitaux- contribuent à structurer la société palestinienne, à laquelle ils apportent une aide inestimable.

Il existe 296 institutions chrétiennes à Jérusalem, en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza et elles offrent un emploi à pas moins de 9 098 personnes, dont 5 017 chrétiens et 4 081 musulmans. Les données récoltées par l’étude montrent également que 416 millions de dollars sont dépensés chaque année par ces mêmes institutions dans des domaines vitaux tels que les soins médicaux, les services sociaux, la formation professionnelle et l’aide au développement.

Sur les six hôpitaux de Jérusalem, quatre sont affiliés à des Églises et traitent 330 000 personnes par an ; ils fournissent des services de haute qualité, notamment d’hémodialyse et d’oncologie pédiatrique, des opérations cardiaques complexes, des services de santé maternelle, des banques de sang, des soins oculaires et des soins spécifiques pour les personnes handicapées. L’étude, qui a duré cinq mois, visait à explorer la manière dont la présence chrétienne en Terre Sainte se déploie à travers ses diverses organisations opérant dans la région. Malgré la diminution du nombre de chrétiens due à l’émigration, le développement et le travail promu par les institutions chrétiennes ont augmenté, apportant un soutien nécessaire et vital au peuple palestinien, indépendamment des orientations politiques et religieuses.

Une bonne intégration dans le tissu social palestinien

Au cours de la conférence de presse de présentation, le révérend Mitri Al-Raheb, pasteur luthérien, fondateur et président du Collège universitaire des arts et de la culture Dar Al-Kalima, a insisté sur la visibilité des institutions ecclésiastiques, sur leur rôle et leur pleine intégration dans le tissu social palestinien. Joseph Hazboun, directeur régional de la Mission pontificale de Palestine, a affirmé recevoir les résultats de cette étude comme un encouragement à s’investir davantage, en particulier auprès des jeunes.

«Nous apprécions grandement ce qui est fait par les institutions ecclésiastiques chrétiennes en Palestine», a renchéri pour sa part Samer Salameh, sous-secrétaire du ministère palestinien du Travail. Ce rôle «est le résultat de l’enracinement et de l’incarnation de ces Églises dans la société palestinienne et de leur contribution effective à la construction de la patrie». L’intention est de consolider la relation et le partenariat entre le gouvernement et les institutions chrétiennes en leur qualité d’institutions de la société civile palestinienne qui s’efforcent de fournir des services, a ajouté le sous-secrétaire, qui a exprimé la volonté du gouvernement de faciliter et de soutenir leur travail.

Source: VATICANNEWS, le 17 mars 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s