Mois de saint Joseph dans l’Année spéciale saint Joseph.

Saint Joseph, patron de l’Eglise universelle

C’est le 8 décembre dernier que par la lettre apostolique ‘’Patris corde » (avec un cœur de père), le pape François a rappelé le 150ième anniversaire de la proclamation de saint Joseph comme Patron de l’Église Universelle. (Notre illustration). L’Eglise honore saint Joseph comme protecteur des vierges et de ceux qui veulent conserver la chasteté de leur état. Le pape François dans cette lettre, honore saint Joseph avec des qualificatifs mettant en relief le titre de sa lettre : ‘‘Un père aimé, un père dans la tendresse, dans l’obéissance et dans l’accueil, un père au courage créatif, un travailleur, toujours dans l’ombre ». C’est en effet par le décret “Quemadmodum Deus”, signé le 8 décembre 1870, que le bienheureux pape Pie IX a voulu que ce titre soit attribué à saint Joseph. Pour célébrer cet anniversaire, le Souverain pontife a décrété une ‘‘Année spéciale saint Joseph » dédiée au père nourricier de Jésus qui se tient du 8 décembre 2020 au 8 décembre 2021. C’est une première dans l’Eglise. Le pape François a décidé également que durant cette période il serait possible d’obtenir une ou plusieurs indulgences plénières certains jours particuliers. Pour en savoir plus, suivre le lien :  https://www.vaticannews.va/fr/vatican/news/2020-12/penitencerie-apostolique-indulgence-pleniere-annee-saint-joseph.html .

            Dans l’ancien testament, Joseph était devenu le protecteur de l’Egypte, puis le protecteur de ses frères. C’est le modèle du protecteur universel ; Marie étant Mère de l’Eglise, il semblait logique que son époux devint protecteur de l’Eglise. On remarquera que le pape Pie IX choisit un 8 décembre, qui symbolise l’absence du péché originel pour Marie, puis de tout péché pendant toute sa vie, (dont le respect de son vœu perpétuel de chasteté) pour proclamer saint Joseph protecteur de l’Eglise universel.

            A Fatima, dès le 19 août 1917, Notre Dame précisera que ‘’ Saint Joseph viendra avec l’Enfant Jésus, pour donner la paix au monde‘’ Le 13 septembre Elle renouvellera cette promesse ‘‘ Saint Joseph (viendra) avec l’Enfant Jésus afin de bénir le monde. » Et effectivement, pendant le miracle du soleil, Lucie écrira  ‘‘Notre Dame ayant disparu dans l’immensité du firmament, nous avons vu, à côté du soleil, Saint-Joseph avec l’Enfant-Jésus et Notre-Dame vêtue de blanc avec un manteau bleu. Saint-Joseph et l’Enfant-Jésus semblaient bénir le monde avec des gestes qu’ils faisaient de la main en forme de croix. »

.

            In memoriam

           Beaucoup d’entre vous se souviennent des 3 messes chantées qui ont été célébrées les 15 août, 2017, 2018, 2019 pour les priants de notre communauté dans l’église du Rosaire au lieudit ‘’Le bois » à Mérigny près de Fontgombault. Cette église est honorée d’une grande statue de Notre Dame de Fatima et les messes y sont célébrées par les prêtres de la Fraternité de la Transfiguration.

            Le fondateur de cette communauté, le père Bernard Lecareux, a été rappelé à Dieu le 22 février dernier, en la fête de la chaire de St Pierre, après 57 ans de sacerdoce. Ses obsèques ont été célébrées dans cette église le vendredi 26 février. Sous le regard de Notre Dame de Fatima, votre serviteur a unit sa prière à celle du prêtre qui a célébré la messe et à celle de tous ceux qui ont prié pour le repos de l’âme de ce défenseur inlassable de la Royauté Sociale du Christ Roi et de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie.

         Comme il était beau et réconfortant d’entendre monter vers Dieu, merveilleusement interprétées par la chorale, les grandes prières chantées de la liturgie en forme extraordinaire, comme le ‘’dies illa, dies irae » pour la séquence, et le ‘’libera me » pour l’absoute.

            Son image mortuaire porte les citations de :  Mgr Ghika (Guide spirituel de cette communauté, mort dans les prisons communistes Roumaines) ‘’ Notre mort doit être le plus grand acte de notre vie ‘’, et l’imitation de Notre Seigneur Jésus Christ : ‘’ Heureux qui a toujours devant les yeux l’heure de sa mort et qui se prépare chaque jour à mourir ‘’

             ‘’Requiescat in pace » (RIP) ‘’Qu’il repose en paix »

.

            I     Ce 4 mars est l’anniversaire de la XVème apparition de Notre Dame à Lourdes en 1858, la dernière avant celle du 25 mars ou Elle dira son nom.

            Cette apparition sera silencieuse. Au cours des 14 apparitions précédentes, Notre Dame aura transmis son message en faisant faire à Bernadette, très obéissante, des gestes de pénitence et d’humiliation. Aux nombreuses sollicitations pour obtenir son nom, Notre Dame ne répondra que par des sourires et c’est seulement 3 semaines plus tard qu’Elle choisira la fête de l’Annonciation pour dire son titre et son Nom. A Fatima c’est dès la première apparition que Notre Dame précisera aux enfants : ‘’ Ensuite, je vous dirai qui je suis et ce que je veux ; après, je reviendrai encore ici une septième fois ‘’

            A Lourdes, la veille, Notre-Dame lui avait dit : ‘‘Vous ne m’avez pas vu ce matin (à 7 heures), parce qu’il y avait des personnes venues ici pour voir la contenance que vous auriez en ma présence et qui n’en n’étaient pas digne, car ayant passé la nuit à la Grotte, elles l’ont déshonorée. »

            C’était pourtant une simple grotte ou apparaissait la sainte Vierge ; le fait qu’en face de ce creux dans le rocher, des personnes aient passé la nuit uniquement pour voir l’attitude de Bernadette, sans en être digne, ont déshonoré la Grotte au point que Notre Dame n’y est pas venu à l’heure habituelle, mais plus tard lorsque ces personnes n’étaient plus sur place.            

         Que cette remarque de Notre-Dame est importante ! Elle manifeste par-là que sa présence doit être entourée d’honneur, de respect. Alors que ne devons-nous pas faire pour l’environnement de Notre Seigneur ! Lors de la bénédiction des cierges le 2 février, L’Eglise nous rappelait que Dieu avait ordonné à Moïse de préparer une huile très pure pour les luminaires qui devaient brûler en permanence en sa présence.

            Dans la prière de l’Angélus que nous récitons à 3 reprises chaque jour, avant la prière de conclusion, nous demandons à Notre Dame de prier pour nous, et l’Eglise nous précise le but de cette prière : Priez pour nous, sainte Mère de Dieu ; Afin que nous soyons rendu digne des promesses de Notre Seigneur Jésus-Christ. Ces promesses, ce sont celles des grâces nécessaires à notre salut ‘’Demandez et vous recevrez, mais à conditions d’en être digne, ce que l’on demande à Notre Dame.

            Le curé d’Ars disait que rien n’était trop beau, trop coûteux pour les ornements de l’autel, pour les objets liturgiques. Et pour nous même, comment préparer notre âme d’abord, et aussi notre personne pour nous approcher de Notre Seigneur au point de le recevoir dans notre cœur. Cette remarque de Notre-Dame nous fait comprendre la prière de l’Eglise avant communion : ‘’ Domine non sum dignus…….Seigneur je ne suis pas digne de vous recevoir, mais dites seulement une parole et je serai guéri  », guéri de cette lèpre du péché, afin de Vous recevoir dans mon cœur malgré mon indignité !

.

            II  Vendredi 5 mars ; premier vendredi du mois.

            Préparons-nous à ces 2 jours particuliers (vendredi et samedi) en nous souvenant de la volonté exprimée par Notre Seigneur à sœur Lucie que nous avons rappelée dans notre dernière publication : ‘’Que l’Eglise étende le culte du Cœur Immaculé de Marie et le place à côté de la dévotion au Sacré-Cœur ». Et cela fera suite à la consécration de la Russie puisque ‘’ Je veux que toute mon Église reconnaisse cette consécration comme un triomphe du Cœur Immaculé ‘’ .Donc essayons de pratiquer cette dévotion au Sacré-Cœur de Jésus en communiant ce premier vendredi du mois, cette dévotion nous donne ‘’tous les secours nécessaires à notre état », comme l’a promis Notre Seigneur à sainte Marguerite Marie. 

.

         III Samedi 6 mars : premier samedi du mois.

            Pensons à notre communion réparatrice des outrages envers le Cœur Immaculé de Marie. Pensons à cet outrage particulier dans ses images. Notre Dame à Lourdes a retardé sa visite pour ne pas être en présence de certaines personnes dont l’attitude avait ‘’déshonoré le lieu » ou Elle se tenait physiquement. La source de Lourdes a été la preuve visible de la présence et de la demande de Notre Dame. A Fatima, Notre Dame a manifesté sa présence physique par ces branches pliées du petit chêne vert au-dessus duquel Elle se mettait pour apparaître et parler aux enfants, par ces branches qui s’inclinaient dans la direction de l’Est comme si elles avaient supporté un tissu tiré dans cette direction. Oui, ce ne sont pas des visions intérieures que les enfants ont eues comme l’ont écrit certains. C’est bien Notre Dame, physiquement présente avec son corps glorieux, qui a annoncé à Lucie que c’était elle que Jésus avait choisie pour faire connaître et aimer sa Mère par le moyen de la dévotion à son Cœur Immaculé.

           Souvenons-nous de la façon dont Notre Dame a annoncé cette dévotion réparatrice à son Cœur Immaculé. Dieu a demandé à Marie de dire à Lucie que c’est elle qui serait chargé de cette mission, de La faire connaître et aimer ‘’ Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé. A qui embrassera cette dévotion, je promets le salut, ces âmes seront chéries de Dieu, comme des fleurs placées par Moi pour orner son trône »   

                 La parabole des ouvriers de la dernière heure montrait que ceux de la onzième heure recevaient le même salaire que ceux qui avaient travaillé tout le jour. Ce salaire, c’était l’image du salut, le Ciel ; par contre au Ciel on peut être plus ou moins bien placé. Notre Dame rappelle ainsi cet enseignement de l’Eglise et précise qu’Elle attribuera à ceux qui embrasseront cette dévotion non seulement le salut, une place au Ciel, mais en plus que ces âmes ‘‘seront chéries de Dieu », comme l’attention que l’on a envers la personne qui a composé un beau bouquet. Dieu chérira ces âmes, nous a promis Notre Dame, comme si Elle les avait placées Elle-même pour orner Son trône. Ainsi, à la fin des temps, non seulement Jésus nous dira ‘’Venez les bénis de mon Père » mais Notre Dame nous traitera comme des fleurs qui orneront le trône de Dieu ; forcément ce ne sera pas un petit strapontin tout au fond, près de la porte d’entrée…!

.

            IV 19 mars : L’Eglise fête saint Joseph, chef de la sainte famille. 

            A l’occasion de cette fête, mettons l’accent sur une apparition de saint Joseph. Il y a en France celle de Cotignac en 1660, c’est la plus connue, mais il y en a une autre en Pologne dans la ville de Kalisz ou st Joseph apparut à certain Stobénia qui souffrait beaucoup d’une grave maladie et n’ayant aucun espoir, priait Dieu de le laisser mourir. La nuit suivante un homme âgé vint chez lui et il reconnut saint Joseph, qui dit au malade : « Tu guériras quand tu feras peindre le tableau de la Sainte Famille avec une inscription « Allez à Joseph » et que tu l’offriras à l’église collégiale de Kalisz. » Quand le malade vit le tableau et l’embrassa, il guérit. En réponse à la demande de saint Joseph, le tableau fut mis dans l’église collégiale, et les grâces et miracles répondirent à la confiance des fidèles. On ne sait pas qui est le peintre, mais il fut peint selon les indications de saint Joseph lui-même.Il est installé au sanctuaire Saint-Joseph de Kalisz depuis 1673. En 1978 le pape Paul VI l’a élevée à la dignité de Basilique Mineure. (Sources : traditions-monastique, et CRFDJ)

Ce tableau représenté ci-dessous est une huile sur toile de 2,46 sur 1,74 mètre. Il présente Jésus comme un petit garçon mené par la main de saint Joseph et de la sainte Vierge Marie. La Mère de Dieu tient dans sa main droite un sceptre, elle est Reine du Ciel et Reine des Anges, Elle lit des psaumes. Saint Joseph tient dans sa main gauche un lys, il est le gardien des Vierges.

Saint Joseph a voulu être représenté comme associé à la double Trinité : Celle de la terre, trinité horizontale, la sainte famille, Jésus, Marie et Joseph qui est mise en rapport avec la Trinité du Ciel, trinité verticale, Père, Fils et Saint Esprit. L’enfant-Jésus est le lien entre ces deux Trinités. Au-dessus du Fils de Dieu se trouve l’Esprit-Saint représenté sous la forme d’une colombe et encore au-dessus, Dieu le Père sous l’aspect d’un vénérable vieillard. Dieu le Père est représenté avec une tiare sur la tête, symbole de souveraineté absolue, un globe terrestre dans la main gauche et la main droite soulevée dans un geste de bénédiction.

            Détaillons le symbolisme de l’Enfant Jésus tenant la main de ses parents : Geste tout à fait normal d’une famille unie. C’est la main droite de Joseph qui tient celle de Jésus, signifiant l’autorité que Joseph assume auprès de Jésus et dont Jésus fait sa nourriture : Ma nourriture, c’est de faire la volonté de mon Père des Cieux, autorité remise à Joseph. Le manteau rouge est signe d’autorité pour les affaires quotidiennes de la Sainte Famille. Pour Jésus, c’est par sa main droite qu’il tient celle de Marie, signifiant l’autorité propre du Fils quant aux Ecritures dont Marie fait sa nourriture (Livre des écritures dans ses mains) : ‘’En méditant tous ces événements du Mystère de Jésus en son cœur. ‘’

            En cette année ‘’spéciale saint Joseph » nous nous adresserons à lui avec la prière composée par le pape Léon XIII à l’occasion de sa désignation comme patron de l’Église universelle. L’Eglise recommande cette prière à l’occasion des saluts au saint sacrement.

            ‘’Nous recourons à vous dans notre tribulation, ô bienheureux Joseph : et, après avoir imploré le secours de votre sainte Épouse, nous sollicitons aussi avec confiance votre patronage. Par l’affection qui vous a uni à la Vierge Immaculée, Mère de Dieu ; par l’amour paternel, dont vous avez entouré l’Enfant-Jésus, nous vous supplions de regarder avec bonté l’héritage que Jésus-Christ a conquis au prix de son sang, et de nous assister de votre puissance et de votre secours, dans nos besoins. Protégez, ô très sage gardien de la divine Famille, la race élue de Jésus-Christ. Préservez-nous, ô Père très aimant, de toute souillure d’erreur et de corruption, soyez-nous favorable, ô notre très puissant libérateur. Du haut du ciel, assistez-nous dans le combat que nous livrons à la puissance des ténèbres ; et de même que vous avez arraché autrefois l’Enfant-Jésus au péril de la mort, défendez aujourd’hui la sainte Eglise de Dieu, des embûches de l’ennemi et de toute adversité. Couvrez chacun de nous de votre perpétuelle protection, afin que, à votre exemple, et soutenus par votre secours, nous puissions vivre saintement, pieusement mourir, et obtenir la béatitude éternelle. Ainsi soit-il. »

.

           V    Jeudi 25 mars : L’Eglise fête l’Annonciation. 

            ‘‘Et homo factus est » chantons nous avec le credo. ‘’ Il a pris chair de la Vierge Marie par l’action du saint Esprit, et il s’est fait homme »  L’Eglise nous demande de nous mettre à genoux à ce moment pour honorer un tel événement qui marque la charnière du temps de la présence physique de l’homme sur la terre. Le moment où Dieu s’est fait homme est cet instant si particulier qui sépare le monde en deux périodes : Avant puis Après l’incarnation rédemptrice. Le moment où Dieu réalise cette promesse faite à nos premiers parents de nous envoyer un Sauveur, celui qui réparera l’outrage que Lui ont fait nos parents en n’obéissant pas à son commandement.

            Cette désobéissance leur a fait perdre la grâce, perdre la vue du souverain Bien qui procure le bonheur, les a condamnés à mourir. Et voilà qu’après avoir ‘’préparé le terrain » en une jeune fille qu’Il a exemptée de cette tache originelle, Dieu missionne le meilleur de ses archanges, Gabriel, pour recueillir l’accord de Marie, son Fiat. ‘’ « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. C’est cet envoyé qui avait transmis au prophète Daniel l’époque où devait naître ce Sauveur. C’est encore lui que Dieu avait envoyé à Zacharie pour lui annoncer que son épouse attendrait un Fils qu’il appellera Jean et qu’il préparerait les voies du Rédempteur. 

      Dans l’acte de foi que nous récitons chaque jour dans notre prière du matin, nous disons : ‘’ Mon Dieu, je crois fermement toutes les vérités que vous que vous avez révélées, et que vous nous enseignez par votre Elise, parce que, étant la Vérité même, vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper‘’ Alors, est-ce bien ce même archange qui a été envoyé de nouveau sur terre quelques siècles plus tard, et par qui ? pour dicter le contenu d’un livre déposé au ciel, qui précise que Notre-Seigneur n’est pas le Fils de Dieu, mais le plus grand des prophètes ? Que dans les 99 attributs du créateur, il manque ce qui le caractérise par essence, nous a dit saint Jean : Dieu est Amour ?  Prions pour la conversion de ces âmes ainsi abusées pour qu’elles fassent partie, avant ‘’la fin ‘’, du seul troupeau, avec ce seul Pasteur comme l’Eglise nous le rappellera prochainement avec l’évangile du ‘’Bon Pasteur »

.

   Prière à saint Joseph pour obtenir la pureté 

(prière que sainte Thérèse de l’Enfant‑Jésus aimait à réciter chaque jour)

            O glorieux saint Joseph, père et protecteur des vierges, gardien fidèle à qui Dieu confia Jésus, l’Innocence même, et Marie, la Vierge des vierges, je vous en supplie et je vous en conjure, par Jésus et Marie, ce double dépôt qui vous fut si cher, faites que, préservé de toute souillure, pur d’esprit et de cœur, et chaste de corps, je serve constamment Jésus et Marie dans une pureté parfaite. Ainsi soit‑il

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Source: Hosana.org, le 4 mars 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s