« Sans Marie, l’Église se déshumaniserait »

« Sans Marie, l’Église se déshumaniserait »

Au Burkina Faso, la deuxième édition de la Journée de la femme catholique du diocèse de Tenkodogo a eu lieu les 11,12 et 13 décembre 2020 dans la paroisse de Garango à la faveur de la fête de l’Immaculée Conception, le 8 décembre 2020. Cette journée a amené les femmes catholiques à militer dans l’Église et à évoquer Marie à travers ses privilèges.

Selon l’abbé Jules Pascal Zabré, recteur du sanctuaire Notre-Dame de Yagma, il était important de présenter de nouveau Marie aux femmes catholiques : « D’emblée, la célébration de la messe est le cœur de l’activité du chrétien et nous recentre sur le sacrifice eucharistique ainsi que sur la dévotion mariale », a-t-il affirmé en ajoutant que sans Marie, l’Église se déshumaniserait parce qu’elle perdrait le sens de l’homme, elle perdrait le sens de l’humanité.

Pascaline Sorgho/Balima, présidente de l’association des femmes catholiques du diocèse de Tenkodogo a, quant à elle, observé que tout le monde doit aspirer à la sainteté : « L’Église nous a indiqué quelqu’un, la Vierge Marie, en exemple. Pour devenir saint, il faut vivre comme Marie », a-t-elle recommandé.

Moumini Gouba, 15 décembre 2020

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s