TURQUIE – Renvoi du procès du moine accusé d’être complice d’une organisation terroriste pour avoir donné de l’eau et de la nourriture

TURQUIE – Renvoi du procès du moine accusé d’être complice d’une organisation terroriste pour avoir donné de l’eau et de la nourriture

Mardin (Agence Fides) – Le procès contre le moine syro orthodoxe Sefer Bileçen du monastère de Mor Yakup sis à Nusaybin (anciennement Nisibi maintenant partie intégrante de la province turque de Mardin), inculpé par l’autorité judiciaire turque pour complicité avec des organisations et activités terroristes a été une nouvelle fois reporté de près de trois mois, l’audience ayant été fixée pour le 27 janvier 2021. Le prêtre avait été arrêté en compagnie de deux autres personnes le 9 janvier dernier par les forces de sécurité turques sous l’accusation d’avoir aidé et couvert des membres des « forces de défense du peuple » (HPG), branche militaire du « parti des travailleurs du Kurdistan » (PKK), organisation qualifiée de terroriste par le gouvernement turc (voir Fides 16/01/2020).


La mise en accusation basée surtout sur des vidéos collectées par des drones utilisés par les services de renseignement turcs afin de surveiller la vie du Monastère avait été accueilli le 20 janvier 2020 par la Haute Cour pénale de Mardin et attribuait au moine la responsabilité d’avoir reçu au Monastère des miliciens des HPG pendant quelques jours fin septembre 2018. Le 16 janvier 2020, le moine s’était vu accordé l’assignation à résidence au monastère dans l’attente de son procès.


Différentes sources ont jusqu’ici confirmé que la présumée complicité dont le moine syro orthodoxe était accusé par les autorités turques consistait dans l’offrande de nourriture et de boisson à des personnes qui avaient déclaré être affamées et assoiffées, chose qui avait été confirmée par un milicien des HPG arrêté en septembre 2019 par les forces de sécurité turques ayant reconnu avoir visité plusieurs fois le monastère mais seulement pour manger, boire et se ravitailler. Le moine lui-même, dans le témoignage rendu public au travers de ses avocats, a confirmé avoir donné de l’eau et de la nourriture aux miliciens en signe d’accueil monastique réservé à quiconque se trouve en état de nécessité sans imaginer que les personnes accueillies fussent membres des HPG. « Je donnerai de la nourriture et de l’eau à quiconque viendrait à ma port » indique le témoignage du Père Bileçen – je dois le faire sur la base de mes convictions spirituelles et philosophiques et je ne peux mentir parce que je suis moine et prêtre ». (GV) (Agence Fides 04/11/2020)

Source: AGENCE FIDES, le 4 novembre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s