À Schönstatt, les étudiants confient leur vie à Notre Dame

Copie de la Mater Ter Admirabilis de la basilique Sainte-Marie-Majeure, à l’église abbatiale Notre-Belle-Dame d’Ingolstadt


À Schönstatt, les étudiants confient leur vie à Notre Dame

Le Mouvement Apostolique de Schönstatt naît de l’intuition du jeune prêtre pallottin allemand, Josef Kentenich (1885-1968), qui se voit confier, en 1912, le soin pastoral d’une maison d’étudiants à Schönstatt, localité située près de Coblence (Allemagne), d’où l’œuvre tire son nom.

Dans l’accomplissement de sa tâche, le père Kentenich ressent bien vite le besoin de conjuguer les vérités de la foi avec les exigences des temps et la nécessité, pour les jeunes qui lui sont confiés, d’un nouveau type d’éducation qui naisse du plus intime de l’homme et rende les personnes libres et capables de choix responsables.

L’acte de fondation du Mouvement est le Pacte d’amour que, le 18 octobre 1914, le père Kentenich et ses étudiants scellent avec Marie et avec le Dieu un et trine dans la chapelle-sanctuaire – dont il existe aujourd’hui 180 répliques dans le monde—consacrée à la Mater ter admirabilis (Mère Trois fois sainte).

Dans ce sanctuaire, les étudiants confient leur vie à Notre Dame en lui demandant de faire de la Chapelle un foyer pour obtenir la grâce de l’accueil, la grâce de la transformation intérieure, la grâce de l’envoi ou de la fécondité apostolique. Cette expérience deviendra le cœur de la spiritualité du Mouvement et la Chapelle un lieu de pèlerinages marials pour des millions de personnes venant du monde entier.

L’œuvre, approuvée par l’autorité ecclésiastique en 1964, est aujourd’hui formée de 20 branches qui, sous diverses formes d’engagement, réunissent sur tous les continents des hommes, des femmes, des familles, des jeunes, des prêtres et des laïcs consacrés.

laici.va

Prions:

Je vous salue, Marie pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s