Les saints archanges, bien plus que des messagers de Dieu

THREE ARCHANGELS

Domaine Public

Les saints archanges, bien plus que des messagers de Dieu

Saint Raphaël, saint Michel et saint Gabriel… En cette fin de septembre, l’Église nous invite à fêter des saints pas comme les autres.

Le 29 septembre, l’Eglise fête les archanges Michel, Gabriel et Raphaël. Des super-anges, en plus légers. Comme tout ange, ils sont des envoyés de Dieu auprès des hommes : « Messagers du Seigneur, bénissez le Seigneur, vous, les invincibles porteurs de ses ordres, prompts à exécuter sa Parole » (antienne d’ouverture).

Les archanges arrivent les premiers parmi ces créatures spirituelles qui proclament l’inouï de Dieu. Ils sont souvent mandatés pour des missions impossibles. Ces agents très spéciaux ne cessent de se tenir devant la face de Dieu, Le servant jour et nuit. Lorsqu’ils sortent de l’anonymat, ils portent un nom d’homme, et avec ce nom une fonction.

Le combattant, le diplomate et le compatissant 

Il y a d’abord le chef Michel, « Qui est comme Dieu », combattant du Dragon. C’est le plus grand des esprits angéliques. C’est le lutteur par excellence contre les forces du Mal. Lorsque Dieu a besoin d’un ange fort et rapide, Il envoie Michel.

Voici le diplomate Gabriel, nom qui signifie « homme de Dieu ». Le livre de Daniel présente Gabriel comme un ange-interprète. On le connaît surtout dans le Nouveau Testament pour ses apparitions à Zacharie et à Marie. Lorsque Dieu veut faire une grande annonciation, Il envoie Gabriel.

Enfin, il y a le compatissant Raphaël, qui veut dire « Dieu guérit ». Cet ange débonnaire accompagne le jeune Tobie pour qu’il fasse un beau voyage. Avis aux pèlerins et voyageurs, il délivre aussi des esprits mauvais. Il se présente lui-même comme l’un des sept anges qui sont devant Dieu, Lui offrant nos supplications gratuitement. Lorsque Dieu veut faire avancer quelqu’un sur le chemin de la vie, Il envoie Raphaël.

Quand les archanges nous envoient de discrets signes  

Ces archanges de la lumière nous disent combien Dieu est beau. Avec d’autres anges anonymes, ils nous font signe discrètement, sans forcer aucune porte : c’est une intuition à faire le bien, une chute évitée de justesse, une aide à devenir soi-même, une voix que l’on discerne, un geste au bon moment, une joie à vivre le moment présent…

En fêtant les archanges, l’Eglise nous dit que nous ne sommes pas seuls sur Terre. Ils combattent avec nous contre les puissances des Ténèbres. Ils nous invitent surtout à louer Dieu, et à faire avec eux des haltes d’adoration. C’est alors qu’on les entend parfois passer, avec ou sans ailes, dans le silence amoureux de la prière.

Source: ALETEIA, le 28 septembre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s