Les Litanies de Lorette, quand l’Église chante son amour à la Vierge

WEB2-VIERGE MARIE-MARY-GODONG-FR457109B.jpg

Philippe Lissac I GODONGStatue de la Vierge Marie, Salon de Provence.

Les Litanies de Lorette, quand l’Église chante son amour à la Vierge

Courtes invocations adressées à Dieu, à la Vierge, aux saints ou à un saint en particulier, les litanies sont toutes ponctuées de la demande : « Priez pour nous ». Prier au rythme des litanies, c’est se laisser porter et inspirer par les vertus de celui ou celle à qui elles sont adressées. Cet été Aleteia vous propose de (re)découvrir les cinq litanies reconnues comme prière liturgique officielle de l’Église. Aujourd’hui les Litanies de Lorette. (3/5)

Connue depuis le XIIe siècle, les Litanies de Lorette, du nom du sanctuaire italien de la Sainte Maison de Lorette qui les a rendues célèbres, sont un ensemble d’invocations à la Vierge qui se récitent habituellement après le chapelet. Elles se composent de trois groupes d’invocations exaltant la maternité divine de Marie, sa virginité incomparable et sa glorieuse prééminence de Reine.

Ce qui est fort dans ces litanies, c’est qu’elles sont intimement liées à la vie de l’Église et aux préoccupations des hommes. En effet, « elles se sont progressivement développées dans un environnement spirituel marial dont la frontière remonte à Byzance, au IVe siècle », précise Mgr Dominique Le Tourneau dans son Dictionnaire encyclopédique de Marie. « Un texte du milieu du XIVe siècle, un missel romain traduit en arménien, pourrait faire penser que les Litanies se seraient formées à cette époque ». Pourtant, en dépit des siècles, elles sont d’une incroyable actualité : régulièrement, les papes y ajoutent des vocables qui font écho aux préoccupation du moment. En juin 2020, par exemple, le pape François a décidé d’ajouter trois vocables : Mater MisericordiaeMater Spei et Solacium migrantium, soit « Mère de Miséricorde », « Mère de l’Espérance » et « Réconfort (ou aide) des migrants ».

D’autres papes avant lui ont décidé d’inclure des invocations dans les litanies : Pie V, Léon XIII, Benoît XV, Paul VI… Pie IX a par exemple autorisé l’invocation « Reine conçue sans le péché originel » qui, après la promulgation du dogme de L’Immaculée Conception, se répand alors de plus en plus jusqu’à en devenir universel. Jean Paul II a également ajouté l’invocation à la « Mère de la famille ». « Elles répondent au moment réel, un moment qui représente un défi pour le peuple« , a ainsi expliqué Mgr Arthur Roche, membre de la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des sacrements, dans un entretien à Vatican News. « Même à l’époque actuelle, marquée par des raisons d’incertitude et de désarroi« , le recours « plein d’affection et de confiance » à la Vierge « est particulièrement suivi par le peuple de Dieu ».

Seigneur, prends pitié.
Ô Christ, prends pitié.
Seigneur, prends pitié.
Christ, écoute-nous.
Christ, écoute-nous.

Père du Ciel, toi qui es Dieu,
aie pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde, toi qui es Dieu,
Esprit Saint, toi qui es Dieu,
Trinité sainte, toi qui es un seul Dieu,

Sainte Marie, priez pour nous.
Sainte Mère de Dieu, priez…
Sainte Vierge des vierges,
Mère du Christ,
Mère de l’Église,
Mère de la grâce divine,
Mère très pure,
Mère très chaste,
Mère toujours vierge,
Mère sans taches,
Mère très aimable,
Mère admirable,
Mère du bon conseil,
Mère du Créateur,
Mère du Sauveur,
Mère de miséricorde,
Mère très prudente,
Mère digne d’honneur,
Mère digne de louange,
Vierge puissante,
Vierge clémente,
Vierge fidèle,
Miroir de la sainteté divine,
Siège de la Sagesse,
Cause de notre joie,
Temple de l’Esprit Saint,
Tabernacle de la gloire éternelle,
Demeure toute consacrée à Dieu,
Rose mystique,
Tour de David,
Tour d’ivoire,
Maison d’or,
Arche d’alliance,
Porte du ciel,
Étoile du matin,
Salut des malades,
Refuge des pécheurs,
Consolatrice des affligés,
Secours des chrétiens,
Reine des Anges,
Reine des Patriarches,
Reine des Prophètes,
Reine des Apôtres,
Reine des Martyrs,
Reine des Confesseurs,
Reine des Vierges,
Reine de tous les Saints,
Reine conçue sans le péché originel,
Reine élevée au ciel,
Reine du Saint Rosaire,
Reine de la famille,
Reine de la paix.

Agneau de Dieu, qui enlèves le péché du monde,
pardonne-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui enlèves le péché du monde,
écoute-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui enlèves le péché du monde,
aie pitié de nous, Seigneur.

Prie pour nous, Sainte Mère de Dieu,
afin que nous devenions dignes des promesses du Christ.

Prions,
Accorde à tes fidèles,
Seigneur notre Dieu,
de bénéficier de la santé de l’âme et du corps,
par la glorieuse intercession
de la bienheureuse Marie toujours vierge,
délivre-nous des tristesse du temps présent
et conduis-nous au bonheur éternel,
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.
Amen.

Source: ALETEIA, le 18 août 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s