La Sainte Vierge avait pleuré sur les scandales de la Cour

La Sainte Vierge avait pleuré sur les scandales de la Cour

L’histoire raconte qu’un miracle a eu lieu le lundi de la Pentecôte, 26 mai 1670, à la basilique Notre-Dame de Cléry, sanctuaire du Loiret (Centre de la France). Plusieurs procès-verbaux déposés chez le notaire de la commune en témoignent : la statue de la Vierge Marie a pleuré le lundi de la Pentecôte, il y a très exactement 350 ans, comme l’affirmait, en 1926, le chanoine Lucien Millet, alors curé doyen de la basilique Notre-Dame de Cléry, dans un petit livre écrit à la gloire de ce sanctuaire qui fut édifié en 1280 après la découverte miraculeuse d’une statue de la Vierge Marie par des paysans.

L’auteur du livre fait une belle place au « miracle des larmes ». Il rapporte ainsi les propos de Marie-Thérèse Bonamy qui, en 1882, se souvenait avoir entendu son aïeul, raconter avoir vu la Vierge « rougir, blêmir et pleurer ».

Quarante et un témoignages ont été recueillis dans le cadre d’une enquête engagée par l’autorité religieuse, aussitôt après les faits, qui sont ainsi relatés : « C’est de quatre à sept heures du soir environ qu’a lieu le miracle ; pendant l’espace de deux heures au moins, la figure de la Sainte Vierge et celle de l’Enfant Jésus s’animent, changent de couleur, passent à différentes reprises d’une pâleur d’agonisant à une rougeur très vive, se couvrant de sueur et versant des larmes. »

L’auteur poursuit : « Afin que la certitude du fait soit mieux établie, Dieu permit qu’un personnage ose, tout haut, montrer son incrédulité. » Il s’agit d’un écuyer, chef des gardes du duc d’Orléans : après avoir expliqué le phénomène par la réverbération du soleil, « il voit les figures de la Sainte Vierge et de l’Enfant Jésus s’animer, changer de couleur, des larmes coulent de leurs yeux. Touché, confus, l’écuyer s’agenouille pour prier et se cache derrière l’autel pour pleurer sans être vu », écrit le chanoine Millet.

Le miracle a eu lieu dans l’église royale de Cléry, sous le règne de Louis XIV qui était le premier chanoine de la collégiale. Et le chanoine Millet de préciser : « Les chanoines ne pouvaient pas le laisser ignorer au monarque, et Louis XIV eut bien des motifs de penser que la Sainte Vierge avait pleuré sur les scandales de la Cour. » « Trop aveuglé par ses passions, trop enivré par son orgueil, il tint peu compte des larmes de la Mère et des avertissements du Fils », regrette l’auteur. 

Adapté de : LEP

Prions:

Je vous salue, Marie pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: https://www.uneminuteavecmarie.com/2020/aout/semaine-33/2020-08-10/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s