Avortement : la douleur des femmes

Avortement : la douleur des femmes

Dans ce dossier à rebondissements parlementaires, les témoignages de femmes qui ont avorté et sont taraudées par les regrets sont, la plupart du temps, escamotés.

Si des femmes assument et revendiquent un avortement sans l’ombre avouée d’un chagrin, certaines racontent toutefois combien la culpabilité peut ressurgir des années plus tard, lors d’un événement de vie. Revient alors une période souvent enfouie pour avoir été marquée par le déni. Comme un effet boomerang.
Ayant elle-même choisi d’interrompre une grossesse à l’étranger, Corinne Van H. est en mesure de considérer l’ensemble de la démarche, loin des théories, mais simplement dans son corps et l’écoulement des jours.
« Le corps n’est pas une machine qu’on peut activer et désactiver comme on l’entend. Nous sommes ce corps que nous habitons. Nous sommes la vie qui l’anime. Interrompre la vie qui naît dans notre sein ne peut se vivre comme un geste anodin, mais seulement comme un acte qui nous affecte à jamais. On n’oublie jamais.
Il y avait une vie humaine qui naissait en moi, une vie que j’hébergeais, une vie à laquelle j’ai mis fin. Une partie de moi est partie avec cet enfant. » (*)

A côté des femmes qui doivent assumer cette blessure gravée dans leur corps, le cri silencieux de toutes celles dont la maternité a été écourtée ou inaboutie s’élève aussi. Ces femmes qui n’ont pu donner la vie portent comme un chemin de croix la perspective de toutes ces existences brutalement arrêtées. Et de murmurer: « ces enfants que je n’aurai jamais ».

L’avortement n’est décidément pas un acte médical ordinaire. Il cache en son sein bien des meurtrissures. Le banaliser concourt à ignorer qu’une fois réalisé, il est trop tard pour l’éviter.

Angélique TASIAUX

(*) Témoignage publié dans le numéro 114 de la revue « Le Souffle de Vie » (juillet 2020) et précédemment dans « Le Vif-L’Express » (décembre 2019).

Illustration : Pxhere CCO

Source: CATHOBEL, le 16 juillet 2020 par Angélique Tasiaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s