Sur les routes de France, le « M de Marie » et ses milliers de pèlerins

M de Marie

M de MarieTous ceux qui le souhaitent peuvent suivre les calèches quelques heures, voir quelques jours.

Sur les routes de France, le « M de Marie » et ses milliers de pèlerins

Le grand pèlerinage du « M de Marie », qui a débuté le 2 juin dernier, suscite un engouement débordant dans tous les villages étapes traversés par les deux calèches. L’une d’entre elles sera d’ailleurs accueillie en grande pompe à Paris par Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, à l’occasion du 15 août.

C’est une idée pour le moins originale qui conquiert le cœur des pèlerins partout où elle passe. Depuis le 2 juin dernier, deux calèches transportant une grande statue de la Vierge Marie se sont élancées à travers la France, à l’occasion du grand pèlerinage du « M de Marie ». Le but des organisateurs ? Que les caravanes traversent un maximum de villages chacune de leur côté, dont cinq lieux d’apparition de la Vierge Marie, pour que cela forme un grand « M » lors de leur jonction finale, le 12 septembre prochain à Pellevoisin.

Ce projet, dont l’élément déclencheur est l’incendie de Notre-Dame de Paris, est avant tout une initiative populaire, qui vise à créer un grand mouvement pour confier le pays à la Vierge Marie. Il se veut également une première réponse à l’appel de saint Jean Paul II, qui lançait il y a 40 ans : « France, Fille aînée de l’Église, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême ? »

À Paris, une grande procession avec Mgr Aupetit

Sur les routes de France que les deux calèches sillonnent, le succès est au rendez-vous, comme en attestent les nombreuses photos partagées sur les réseaux sociaux. Partout où elles passent, les deux caravanes mariales sont accueillies chaleureusement dans les villes et villages étapes. À chaque fois, les organisateurs proposent à tous ceux qui le souhaitent de s’associer à leur pèlerinage en marchant avec eux quelques heures, voir quelques jours.

De passage au sanctuaire de Notre-Dame de Milin, en Isère, les pèlerins ont notamment effectué un grand lâcher de ballons aux couleurs de la Vierge Marie… Au mois d’août, les deux calèches vont notamment passer l’une par Pontmain et l’autre par Paris. Pour la fête de l’Assomption, la calèche EST sera d’ailleurs accueillie en grande pompe par l’archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, qui animera un chapelet médité sur le parvis de Notre-Dame le 14 août, suivi d’une vigile de l’Assomption à l’église Notre-Dame des Victoires. Le lendemain, une grande procession sera organisée vers le Sacré-Cœur de Paris, pour une messe solennelle à 11h, toujours en présence de l’archevêque. La calèche reprendra ensuite sa route, tout comme la calèche OUEST, afin de continuer leur traversée de la France… Et de se retrouver à Pellevoisin le 12 septembre, plus de 2.000 kilomètres après leurs départs respectifs.

Source: ALETEIA, le 17 juillet 2020 par Timothée Dhellemmes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s