Ce que l’on sait de l’incendie de la cathédrale de Nantes

Hans Lucas via AFP

Un incendie s’est déclaré ce samedi 18 juillet matin dans la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes, ravageant une grande partie de la cathédrale dont le grand orgue. Après avoir constaté trois départs de feu, une enquête a été ouverte pour « incendie volontaire ».

C’est une image qui restera gravée dans la mémoire des Nantais et des touristes présents. Ce samedi 18 juillet matin vers 7h45, un feu a ravagé partiellement la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes (Loire-Atlantique). Alors qu’une centaine de pompiers a été mobilisée afin de contenir le feu, ce dernier a pu être maîtrisé en quelques heures, a indiqué le général Laurent Ferlay, chef des pompiers de la région Loire Atlantique. « Ce n’est pas un scénario à la Notre-Dame de Paris », a-t-il déclaré aux journalistes en rappelant que « le toit n’a pas été touché ».

Le père François Renaud, administrateur en charge de la cathédrale en raison d’une vacance du siège épiscopal, a pu rentrer avec les pompiers à l’intérieur de la cathédrale et a déclaré que « le grand orgue avait complètement disparu ». « C’est très impressionnant et c’est une perte inestimable », a-t-il ajouté avec émotion. Saluant l’engagement des pompiers, des policiers et de la société civile, le diocèse de Nantes a appelé « les catholiques à s’unir dans la prière ».

« C’est non seulement une part du patrimoine religieux qui est détruit mais aussi un symbole de la foi catholique qui est entamé. »

Après l’incendie de Notre-Dame de Paris en avril 2019 et celui de cette même cathédrale de Nantes en 1972, « c’est non seulement une part du patrimoine religieux qui est détruit mais aussi un symbole de la foi catholique qui est entamé, blessant le cœur de toutes celles et tous ceux pour qui ces édifices sont des lieux de prière, des refuges spirituels, des repères pour leur foi », a indiqué la Conférence des évêques de France (CEF) dans un communiqué.

nantes cathedral

Depuis Bruxelles, le président de la République, Emmanuel Macron s’est entretenu avec le Mgr Eric de Moulins-Beaufort, président de la CEF afin de lui « dire sa compassion », a indiqué la CEF. « Il a tenu à exprimer le lien qui unit la communauté nationale à la communauté catholique devant ce nouveau drame ». « Cet édifice qui exprime l’âme d’une ville, se trouve meurtri », a regretté Mgr Eric de Moulin-Beaufort. « Que la foi, l’espérance et la charité qui y sont signifiées nous fassent vivre toujours davantage!  »

Après Notre-Dame, la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, au cœur de Nantes, est en flammes. Soutien à nos sapeurs-pompiers qui prennent tous les risques pour sauver ce joyau gothique de la cité des Ducs.

— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) July 18, 2020

Suite à l’incendie de la cathédrale, le Premier ministre Jean Castex a annulé ses déplacements prévus cet après-midi afin de se rendre sur place avec le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot.

Une enquête ouverte pour « incendie volontaire »

Une enquête a été ouverte pour « incendie volontaire », a indiqué de son côté le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès. « L’enquête est ouverte sur la base des constatations effectuées, après découverte de trois départs de feu espacés les uns des autres (…) au niveau du grand orgue, à droite et à gauche de la nef. » « Un expert incendie venu de Paris est attendu sur place cet après-midi », a-t-il également souligné.

Nantes Cathedral

Source: ALETEIA, le 18 juillet 2020 par Agnès Pinard Legry

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s