«Je sais que nous étions tous nostalgiques de ce moment pour y revenir ; les pèlerins de Fátima m’ont manqué»

«Je sais que nous étions tous nostalgiques de ce moment pour revenir; J’ai aussi manqué de voir les pèlerins de Fátima »

D. António Marto a présidé la première messe dominicale dans la zone de prière avec la présence de pèlerins, après le confinement, laissant un appel à «la communion et l’espérance universelles»


Le cardinal D. António Marto a appelé aujourd’hui à Fátima à la nécessité de recevoir le Saint-Esprit comme un cadeau qui «nous est offert pour notre temps» pour libérer l’humanité de «l’isolement et de l’isolement spirituels», de «l’individualisme et du confort». «C’est l’heure où l’Esprit ouvre et renouvelle la face de la terre. Son pouvoir nous sort de l’enfermement et de l’isolement spirituel, de notre individualisme et de notre confort », a déclaré l’évêque du diocèse de Leiria-Fátima. « L’Esprit de Dieu vient purifier pour libérer notre intérieur et notre société, il vient renouveler la basse énergie et l’espérance mourante, il ravive l’espérance de la foi, qui s’estompe parfois, et il vient transformer nos cœurs » a-t-il dit , tout en soulignant que « c’est ce dont notre monde a besoin, c’est ce dont nous avons besoin aujourd’hui ». S’exprimant lors de la messe de Pentecôte, qui clôt le temps de Pâques dans le calendrier catholique, et qui coïncide avec la reprise des célébrations communautaires au Portugal continental, « peut-être providentiellement qui sait », l’homélie de Dom António Marto s’est concentrée sur le besoin de vivre la vie en cadeau.


« Cette célébration nous rappelle que le Seigneur ressuscité nous envoie le Saint-Esprit qui, avec sa force, nous donne un nouveau souffle, une nouvelle espérance et un nouvel esprit pour affronter ce nouveau temps », loin « d’une foi routinière, sans enthousiasme » et si souvent vécu comme si c’était un fardeau qui nous écrase », a-t-il souligné. Comme les apôtres, qui ont vécu une expérience d’enfermement dans la chambre haute, avec peur et incertitude quant à ce qui allait se passer et, tout à coup, ont été surpris par la venue du Saint-Esprit, nous aussi devons ouvrir «nos fenêtres, ouvrir nos esprits et nos coeurs fermés ». « Quelle belle image de l’Église! » demanda le cardinal portugais. D. António Marto a souligné l’action du Saint-Esprit dans la construction d’une Eglise «à la sortie, qui annonce la bonne nouvelle de l’Évangile à divers peuples et cultures, qui brise les barrières et les murs et crée la fraternité. Voici l’image de la Mère Eglise accueillante », qui« va aux périphéries »et« ne ferme la porte à personne ». Le «cœur débordant de joie et plein d’émotion», le prélat diocésain a commencé par accueillir quelques milliers de pèlerins qui ont assisté aujourd’hui à Fatima, le premier dimanche des célébrations en présence des fidèles, après plus deux mois de «long confinement» et avec des masses uniquement transmises par les médias et le numérique.


«Notre foi est individuelle mais elle est aussi communautaire; personne n’est chrétien seul. Notre foi est intérieure mais elle a aussi une dimension visible, de rencontre, de face à face et de communion interpersonnelle » a souligné D. António Marto. Pour cette raison, «la reprise communautaire de la foi et de l’Eucharistie est un moment de joie tant attendu».

« C’est beau! Je sais que ce moment nous a à tous manqué. Il m’a  également manqué de voir des pèlerins à  Fatima; c’est pourquoi tu comprends ma joie ». À la fin de la célébration, l’évêque de Leiria-Fátima a adressé un salut spécial aux malades et à toutes les victimes directes et indirectes de Covid-19. La célébration de la Pentecôte, 50 jours après Pâques, évoque l’effusion de l’Esprit Saint, troisième personne de la Sainte Trinité dans la doctrine catholique et clôt la saison de Pâques.

À partir d’aujourd’hui, le dimanche, la messe de 15 h aura lieu à la salle de prière et la messe de 16 h 30 aura lieu à la basilique de la Sainte-Trinité et sera interprétée en langue des signes portugaise.

Source: https://www.fatima.pt/pt/news/sei-que-todos-nos-tinhamos-saudades-que-voltasse-este-momento-eu-tambem-tinha-saudades-de-ver-os-peregrinos-de-fatima

(En portugais)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s