La reconnaissance du peuple de Dieu pour François, son pasteur

La reconnaissance du peuple de Dieu pour François, son pasteur

Des milliers de personnes ont envoyé des messages et des photos pour remercier le Pape de l’avoir accompagné pendant ces mois difficiles de confinement et d’avoir permis à tous de participer à la messe quotidienne célébrée à Sainte-Marthe.

Massimiliano Menichetti

«Merci de faire entrer le Christ dans chaque foyer», «Merci de nous aider et de nous soutenir»«Merci pour le message d’espoir»«Merci pour la communion spirituelle»«Nous prions pour la fin de la pandémie, pour tous, pour vous»«Merci pour la messe à la Maison Sainte-Marthe tous les jours, elle nous a fait du bien»«Merci de ne pas nous laisser seuls»«Je n’avais pas la foi et maintenant je pleure devant le Crucifix». Ils proviennent des cinq continents : messages personnels, messages de gratitude, prières, photos et même vidéos. Des images et des mots qui rendent à François ce qui s’est passé dans toutes les parties du monde alors qu’il élevait le Saint-Sacrement pour bénir, implorant l’intercession du Seigneur pour vaincre la pandémie.

Dix semaines d’accompagnement et de consolation

Tout commence le lundi 9 mars. François prie pour «les malades, pour ceux qui sont touchés par le coronavirus, pour les médecins, les infirmières, les bénévoles qui aident tant, les membres de la famille, les personnes âgées qui sont dans des maisons de retraite, les prisonniers qui sont enfermés». Pendant soixante-dix jours, alors que le virus se propage et oblige de nombreux pays à suspendre les célébrations en présence des fidèles, à interdire les retraites et les pèlerinages, le Pape apportera l’espoir et le salut dans le caractère concret de l’Évangile, de la Parole de Dieu.

Tous les jours, à Sainte-Marthe, l’évêque de Rome a célébré une messe sobre et a réfléchi brièvement et simplement aux lectures du jour, aidant chacun à s’identifier à ce qui est dit et à ce dont on est témoin. Il y a eu des espaces pour la prière silencieuse, notamment avec quelques minutes d’adoration eucharistique à la fin de la célébration.

Des millions de personnes se sont réunies, chaque jour, pour prier avec le Pape, dans l’intimité de leur maison. La latitude et le temps n’étaient plus un problème: la radio, la télévision, Internet, les réseaux sociaux sont devenus des portes et des ponts vers la petite chapelle du Vatican. Des communautés entières, familles, travailleurs, enfants, adultes, religieux et religieuses, ont suivi la messe, écouté la Parole, prié et redécouvert la communion spirituelle en attendant de pouvoir se nourrir à nouveau du Corps du Christ. La célébration matinale de François est également devenue un rendez-vous pour ceux qui fréquentent peu ou pas du tout l’Église. De nombreux non-croyants ont également voulu écouter et suivre les homélies du Successeur de Pierre au moment du confinement, en y trouvant une source de consolation, de sens et de motivation.

Un rendez-vous fédérateur

Un nombre incalculable mais certainement très élevé de fidèles dans le monde ont fait face à la pandémie en compagnie du Pape qui a exhorté à maintes reprises à ne pas oublier «ceux qui sont le plus dans le besoin, les enfants affamés et ceux qui fuient les guerres». François a prié pour les dirigeants qui «doivent décider» et pour les scientifiques qui cherchent des solutions en ces temps difficiles. Il a toujours remercié tous ceux qui aident, en particulier les plus faibles et les plus démunis comme les personnes âgées et les handicapés, en des jours de souffrance et de peur.

Il a prié pour les religieux et religieuses qui «donnent leur vie», en restant proche de ceux qui souffrent et sont éprouvés. Il a prié pour toutes les victimes de la pandémie et leurs familles. Il a rappelé de nombreuses catégories de travailleurs, les médecins, les infirmières, les pharmaciens, les enseignants, les bénévoles, les employés des services funéraires… Il a aussi prié pour les femmes enceintes, pour les artistes, pour les étudiants, ou encore pour ceux qui réfléchissent à l’après-pandémie et à la manière de résoudre les problèmes qui nous attendent.

La retransmission en direct de l’événement s’est terminée le lundi 18 mai. François souhaite maintenant «que le peuple de Dieu puisse revenir à la familiarité communautaire avec le Seigneur dans les sacrements, en participant à la liturgie dominicale, et en reprenant, également dans les églises, la fréquentation quotidienne du Seigneur et de Sa Parole».

Source: Vaticannews, le 20 mai 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s