France – À Châlons, la “messe en voiture“ fait le plein

 
	L'évêque de Châlons, François Touvet, présidant la
L’évêque de Châlons, François Touvet, présidant la « messe en voiture » au Capitole. FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

Ce dimanche 17 mai, le diocèse de Châlons-en-Champagne organisait sa première « messe en voiture » pour permettre une célébration eucharistique malgré la crise sanitaire. Reportage.

« Vous avez répondu non pas à l’appel des cloches, mais des réseaux sociaux ! » Debout sur une estrade, l’évêque François Touvet prêche devant une curieuse assemblée : plus de 200 voitures, alignées sur l’immense aire de stationnement du Capitole, vaste parc des expositions situé à côté d’un MacDonald’s et d’un Flunch, qui reçoit chaque année la foire de Châlons. L’évènement, dévoilé il y a une semaine sur Internet avec le graphisme du célèbre jeu de société Mille Bornes, était tout simple : permettre une messe publique de manière inventive et dans le respect des normes sanitaires, en célébrant en plein air, avec les fidèles demeurant dans leurs voitures. La participation était ouverte à tout véhicule transportant au maximum quatre personnes, et avec masque obligatoire.

Dimanche matin, l’affluence était au rendez-vous. Dès 9h30, une heure avant le début de la célébration, il y avait déjà une cinquantaine de voitures garées devant l’estrade où trônait la croix du Christ et un autel. Quelques uns discutent avec leurs voisins à travers vitres, d’autres en profitent pour griller une cigarette. « Cette idée est géniale, inspirée par l’Esprit-Saint ! Quand je l’ai su, j’étais trop contente ! », s’exclame Hortense, venue avec sa fille d’Épernay au volant de leur Ford, à 36km d’ici, qui a été mise au courant par Facebook. « Après deux mois de confinement, nous allons pouvoir recevoir le Corps du Christ », se réjouissent aussi Charles-Henri et Céline, transportés de Suippes, à une-demi heure d’ici, par une Toyota Hybrid. « C’est un évènement important, pour montrer que les chrétiens sont encore vivants ! », ajoute le couple, dont le fils Hugo sert la messe. « Nous ne sommes pas des citoyens de seconde zone, il faut montrer au gouvernement que la liberté de culte existe », déclare pour sa part David, assis dans sa Dacia, pas peu fier que Châlons soit la première ville de France à accueillir cet évènement. 

Ce n’est pas un spectacle ou un show, mais bien le repas du Seigneur.
– François Touvet, évêque de Châlons.

Encadrée par un service d’ordre discipliné, la messe se déroule sans accroc, malgré la différence de quelques secondes de la retransmission de la liturgie, assurée par RCF, entre l’autel et les autoradios. Des automobilistes lisent sur leur tableau de bord une feuille de chants, téléchargée sur le site du diocèse. Prêtres et diacres apportent la communion, dans la main, à travers la vitre des voitures, ceux qui souhaitent la recevoir étant invités à se manifester en… allumant leurs signaux de détresse ! « Ce n’est pas un spectacle ou un show, mais bien le repas du Seigneur », rappelle François Touvet dans son sermon.

L’évêque ne manque pas de filer la métaphore du déconfinement avec l’histoire du salut : « Le Saint-Esprit, personne n’a pu le confiner, et personne ne le pourra jamais ! » Relatant la sortie des Hébreux d’Égypte, le retour des exilés de Babylone à Jérusalem et le mystère de Pâques, il assure que « la foi chrétienne est une expérience permanente du déconfinement : le passage de la mort à la vie ». Citant enfin l’exhortation de l’apôtre Paul à « revêtir l’homme nouveau », François Touvet conclut : « le monde ne sera plus comme avant, si nous décidons de nous convertir ». Après la bénédiction, un concert de klaxons remplace les cloches pour saluer la fin de cette étonnante « messe en voiture ».

Les paroisses tentent de résoudre l’équation du déconfinement

Une formule américaine revisitée

Unique en France, la formule n’est cependant pas inédite. Elle est née aux États-Unis, où le triomphe de l’automobile dans les années 1950 et les grands espaces encouragent certaines Églises protestantes à organiser des cultes « drive-in » (conduire dedans), à l’instar des cinémas en plein air qui apparaissent au même moment. Quelques-unes ont poursuivi l’expérience, dont la plus connue est la Drive-In Christian Church de Dayton Beach, en Floride. Resurgissant sur le sol américain avec la crise du Covid-19, le concept s’est aussi exporté en Allemagne et en Suisse, avec des fortunes diverses. À Düsseldorf, les célébrations automobiles catholiques et luthériennes de Pâques ont rassemblé des centaines de voitures. En revanche, un pasteur évangélique de Sion, dans le Valais, a été sanctionné par les autorités après avoir organisé un culte « drive-in ».

L’Église doit se rendre accessible sur des lieux de passage, pour rejoindre ceux qui sont moins proches d’elle.
– Florent Masson, délégué épiscopal à l’information

Du côté de Châlons, l’idée remonte à un mois. « Elle a mobilisé un énorme travail de concertation avec la préfecture et la mairie », explique Florent Masson, délégué épiscopal à l’information du diocèse, encore surpris de l’écho médiatique. « Nous imaginions bien que cela allait susciter la curiosité, mais pas à ce point ! », jure-t-il.

Sur les réseaux sociaux, certains ont mis en doute la « validité » de l’initiative, poussant le diocèse à préciser qu’il s’agit bien d’une « célébration eucharistique classique, dans le respect de la liturgie de l’Église ». D’autres ont pointé le décalage avec l’encyclique écologique Laudato si’ du pape François, qui appelle à réduire drastiquement les émissions polluantes. « Nous pouvons l’entendre », reconnaît Florent Masson, qui souligne que le diocèse amorce sa conversion écologique. « Mais nous sommes un diocèse rural. Les paroisses font souvent plus de 50 kilomètres de circonférence… », plaide-t-il, convaincu que « l’Église doit se rendre accessible sur des lieux de passage, pour rejoindre ceux qui sont moins proches d’elle ». 

Un pari missionnaire

Sur le parking du Capitoledes Renault Espace débordant d’enfants côtoient des véhicules très divers, dont les pare-chocs affichent plus d’autocollants « In Tartiflette We Trust » que de poissons Ichtus, symbole prisé par les conducteurs chrétiens. Virginie et Frédéric, habitant à la périphérie de Châlons, vont à la messe d’un mois à l’autre. Pourtant, ils n’ont pas hésité à s’engouffrer dans leur C3 : « C’est une idée particulièrement intelligente ! ».

Depuis le confinement, on regarde l’émission Le Jour du Seigneur, sur France 2. Nous n’aurions jamais pensé à un rassemblement chrétien comme cela !

Plus loin, Werner et Michèle, dont l’autoradio de la Mercedes laisse s’échapper une chanson du groupe Indochine, ne fréquentent pas non plus la messe tous les dimanche, malgré leur dévotion pour le sanctuaire de Lourdes. « Mais depuis le confinement, on regarde l’émission Le Jour du Seigneur, sur France 2 », explique le couple, qui, comme d’autres, a découvert l’évènement dans la presse régionale. « Nous n’aurions jamais pensé à un rassemblement chrétien comme cela ! », confient-ils, à la fois étonnés et admiratifs.

« Les baptisés non-pratiquants font partie de l’Égliserappelle Florent Masson. La frontière est fine entre pratiquants réguliers ou non. Sur les réseaux sociaux, nous constatons l’existence d’une Église numérique ». Pour le délégué épiscopal, cette « messe en voiture » s’inscrit donc surtout dans un effort missionnaire de l’Église de de Châlons, qui a lancé en 2019 la revue Parvis, destinée au grand public. Alors que l’incertitude plane sur une reprise des messes à la Pentecôte, le diocèse champenois laisse entendre que l’initiative pourrait être rééditée. D’ici là, son premier démarrage est réussi.

Source: La Vie, le 17 mai 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s