Les basiliques papales se préparent pour la reprise des célébrations publiques

La basilique Saint-Jean-de-Latran, ici lors d'une messe célébrée par le Pape François en 2019.La basilique Saint-Jean-de-Latran, ici lors d’une messe célébrée par le Pape François en 2019.  (Vatican Media)

Les basiliques papales se préparent pour la reprise des célébrations publiques

Les mesures les plus appropriées pour la reprise en toute sécurité des célébrations liturgiques ont été abordées par les représentants des basiliques papales se sont réunis aujourd’hui pour discuter de cette question, a fait savoir la Salle de Presse du Saint-Siège.

Comme toutes les églises d’Italie, les basiliques papales étudient également les moyens de relancer l’activité liturgique dans le cadre de la « phase 2 », c’est-à-dire la sortie progressive du confinement, à partir du lundi 18 mai. Leurs responsables se sont réunis ce matin dans une réunion «organisée par la Secrétairerie d’État, pour traiter des nouveaux aspects de la deuxième phase de l’urgence épidémiologique liée à la pandémie de Covid-19, en vue de la reprise des activités liturgiques avec la population», a déclaré le directeur de la Salle de Presse du Saint-Siège.

Au cours de la réunion, a ajouté Matteo Bruni, «la nécessité d’adopter les mesures les plus appropriées pour assurer la sécurité des fidèles et la possibilité de mesurer la température à l’aide de scanners de température, au moins pour les fêtes liturgiques, ont été partagées».

Adaptation des mesures de sécurité pour chaque église

Dans le cadre d’une négociation avec la conférence épiscopale italienne, le gouvernement italien a accepté d’avancer au 18 mai la reprise des célébrations publiques dans les églises du pays (initialement prévue pour début juin), après plus de deux mois d’interruption. Le choix a été fait de ne pas fixer un nombre maximal fixe de personnes autorisées pour les rassemblements religieux, mais de déterminer un seuil limite au cas par cas, selon la taille des églises. Dans ce contexte, les vastes espaces des basiliques majeures nécessitent naturellement des aménagements spécifiques pour assurer la sécurité des fidèles, des pèlerins et des touristes. En ce qui concerne la basilique Saint-Pierre, la Gendarmerie vaticane filtrera les accès en étroite collaboration avec la Police italienne, et des volontaires de l’Ordre de Malte seront aussi aussi déployés afin de veiller à la sécurité des pèlerins.

Outre la basilique Saint-Pierre, les autres basiliques majeures à Rome sont les basiliques Sainte-Marie-Majeure et Saint-Jean-de-Latran (qui est aussi la cathédrale du diocèse de Rome), situées dans le centre de Rome, et Saint-Paul-Hors-Les-Murs, qui se trouve, elle, comme son nom l’indique, plutôt en périphérie. Bien que les lieux soient dispersés, ces basiliques relèvent de la souveraineté du Vatican et non de l’État italien. Depuis le début de la crise du coronavirus, les autorités vaticanes ont toutefois calé leurs mesures sur celles prises par le gouvernement italien, afin de limiter les risques de regroupement et donc de contagion.

Source: Vaticannews, le 14 mai 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s