Méditation du 4ème dimanche de Pâques: « Jésus, le bon berger »

2020.05.10 Vangelo del giorno Cristo in gloria(© Biblioteca Apostolica Vaticana)

Méditation du 4ème dimanche de Pâques: « Jésus, le bon berger » 

Le Père jésuite Rigobert Kyungu nous introduit à la méditation avec les lectures du 4ème dimanche de Pâques

Frères et sœurs,
Nous célébrons le 4ème dimanche de Pâques qui est aussi le dimanche de prière pour les vocations. Dans la première lecture, Pierre, rempli de la force de l’Esprit, parvient à convaincre les juifs que Jésus qu’ils avaient crucifié, Dieu l’a rendu Seigneur et Christ. Pierre leur recommande le baptême au nom du même Jésus, pour être pardonné de leurs péchés, et recevoir le don du Saint Esprit. Il les exhorte à se détourner de la génération égarée afin d’être sauvé. Dans la deuxième lecture c’est encore saint Pierre qui, dans sa première lettre, demande aux croyants de tenir bon lorsqu’on les fait souffrir. Il s’adresse aussi à nous et nous exhorte à nous inspirer de la manière dont Jésus a enduré la souffrance. Pour Pierre, c’est par ses blessures que Jésus nous a guéris de nos péchés ; il est le berger qui veille sur nous.


Dans l’évangile, Jésus explique comment il est le bon berger, à la différence des autres bergers qui sont de véritables voleurs et bandits. Ce discours de Jésus, ne s’adresse pas seulement aux hommes de son temps, mais aussi à nous. Car aujourd’hui aussi, il y a des responsables à divers niveaux qui, au lieu de s’occuper de ceux dont ils ont la charge, ils ne cherchent que leurs propres intérêts. Et pour y arriver, certains parmi eux s’adonnent même à des tueries. Ce sont des faux bergers qui égorgent et dévorent leurs propres brebis. En revanche, Jésus lui, protège la vie de ses brebis ; il se donne lui-même pour que ses brebis aient la vie en abondance. En effet, Jésus nous a même laissé sa chair à manger et nous a demandé de boire son propre sang.
Jésus, bon berger nous connaît chacun par son nom et veut entretenir une relation personnelle avec nous, comme il l’a fait avec les deux disciples d’Emmaüs, Marie de Magdala, Pierre, Thomas, et d’autres encore. Il nous invite à écouter sa voix et à ne pas suivre celle de l’inconnu. Savoir écouter c’est avoir la capacité de discerner et de distinguer la voix du mensonge de celle de la vérité. Il nous appartient de reconnaître la voix de Jésus qui est la vérité par excellence.

En ces jours de la pandémie du coronavirus, nous entendons beaucoup de voix et beaucoup de théories tant sur la médecine que sur Dieu ou sur l’Eglise, notamment à travers les réseaux sociaux. Il nous appartient d’aiguiser en nous la capacité de bien écouter pour ne suivre que la voix de la vérité, susceptible d’augmenter en nous la vie que nous donne le Christ, notre bon berger.


Jésus, bon berger, se dit aussi être la porte de ses brebis. Il est censé nous ouvrir l’entrée dans la vie éternelle. En effet, dans le monde contemporain, il y a plusieurs propositions de bonheur, mais beaucoup ne s’arrêtent qu’aux promesses du bonheur terrestre et éphémère. Jésus lui, nous ouvre la porte de la vie et du bonheur sans fin avec Dieu. Car, de par sa victoire sur la mort, il a ouvert à tout croyant les portes du royaume. Il nous appartient donc de nous attacher à notre unique et bon berger afin d’obtenir la vie en plénitude qu’il nous donne en nous ouvrant les portes du paradis. En ce dimanche de prière pour les vocations, demandons au Seigneur d’appeler davantage de personnes capables de le servir et de discerner la voix du bon berger et ainsi libérer les brebis de l’emprise des faux bergers qui, au nom du Malin, viennent pour voler, égorger et détruire, amen.


Méditation dominicale avec le Père Rigobert Kyungu, SJ

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s