Causes des saints : le prêtre italien Ruggero Maria Caputo, « héroïque »

P. Ruggero Maria Caputo © Facebook Parrocchia San Giacomo-Barletta
P. Ruggero Maria Caputo © Facebook Parrocchia San Giacomo-Barletta

Causes des saints : le prêtre italien Ruggero Maria Caputo, « héroïque »

« Un amoureux passionné de la vie consacrée »

L’Eglise reconnaît les vertus héroïques du p. Ruggero Maria Caputo, prêtre diocésain italien (1907-1980). La reconnaissance d’un miracle ouvrirait ensuite la porte à sa béatification.

Lors d’une audience accordée au cardinal Marcello Semeraro, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, le 21 janvier 2021, le pape a approuvé la publication de huit décrets concernant un martyre et sept « vertus héroïques » de trois laïcs de France, d’Espagne et d’Italie, d’une religieuse anglaise, d’un séminariste et de deux prêtres italiens.

Don Ruggero Caputo est né à Barletta le 1er mai 1907 dans une pieuse famille paysanne.

À l’âge de 19 ans, il abandonne le travail des champs et entre au séminaire de Bisceglie. En 1927, il fait son service militaire à Chieti. Il revient à Bisceglie en 1928, puis entre au Séminaire pontifical régional de Molfetta pour des études théologiques en 1930.

Avec son ordination sacerdotale célébrée dans la cathédrale de Barletta le 25 juillet 1937, Don Caputo commence son ministère comme pasteur adjoint dans diverses paroisses de la ville.

De 1940 à 1974, Don Caputo sert dans l’église de Saint-Jacques, à Barletta, où il se distingue surtout par la promotion des vocations sacerdotales : « Environ deux cents filles ont découvert leur vocation à la vie consacrée, une dizaine de jeunes ont été initiés au sacerdoce, d’autres trouvèrent en lui un sage enseignant et un directeur de l’esprit », lit-on dans un livre en italien d’Anna Maria Cànopi, intitulé « Don Ruggero Caputo : un amoureux passionné de la vie consacrée ».

Distingué également par son amour profond pour la Sainte eucharistie et par son travail inlassable de confesseur, Don Caputo décède le 15 juin 1980, après plusieurs mois de maladie.

Son procès en béatification s’ouvre en juin 2005.

Source: ZENIT.ORG, le 26 janvier 2021