NIGERIA – Assassinat barbare d’un prêtre

NIGERIA – Assassinat barbare d’un prêtre

Le Père John Gbakaan, Curé de la Paroisse Saint Antoine de Gulu, dans le Diocèse de Minna, dans la zone de gouvernement local de Lapai, dans l’Etat du Niger, a été enlevé et tué le 15 janvier le long de la route reliant Lambata à Lapai.


C’est ce qu’a confirmé hier, Dimanche 17 janvier, le Curé de la Paroisse Sainte Thérèse de Madala, le Père John Jatau, selon lequel le Père Gbakaan, en compagnie de son frère et d’un autre prêtre, s’était rendu le 14 janvier à Makurdi, dans l’Etat de Benue pour aller trouver sa mère.


Le 15 janvier, sur le chemin du retour, le prêtre et son frère ont été attaqués par des hommes armés le long de la route reliant Lambata à Lapai. L’attaque a eu lieu aux alentours de 21.00 locales dans les environs du village de Tufa. Les deux hommes ont été capturés par des bandits armés qui ont appelé le Diocèse de Minna le samedi 16 janvier demandant une rançon de 30 millions de Naira par la suite ramenée à cinq millions (soit environ entre 65.480 € initialement et 10.915 € au final).


Entre temps cependant le corps sans vie du prêtre avait été retrouvé ligoté à un arbre dans les environs de la route où avait eu lieu l’enlèvement. Le Père Gbakaan aurait été tué à coups de machette tellement violents qu’ils rendent difficile la reconnaissance du corps.


Dans la brousse a ensuite été retrouvé la Toyota Venza à bord de laquelle voyageait le prêtre. Aucune nouvelle n’existe concernant son frère, lequel se trouverait encore entre les mains des bandits.


L’Association chrétienne du Nigeria (CAN) a demandé au gouvernement fédéral de mettre un terme à l’enlèvement et au meurtre de responsables religieux de la part de bandits sur le territoire national. Le Vice-président de la CAN – région septentrionale – le pasteur John Hayab, a qualifié de « choquant et douloureux » le meurtre du prêtre, affirmant que l’insécurité dans le nord a pris une dimension alarmante. « Nous avons reçu la nouvelle de l’enlèvement et du merutre de notre cher Père John [ Gbakaan] avec un grand choc et une grande douleur » a déclaré le pasteur protestant.

« Aujourd’hui, dans le nord du Nigeria, de nombreuses personnes vivent dans la peur et nombre de jeunes ont peur de devenir prêtres ou pasteurs parce que la vie de ces derniers et en grave danger. Quand des bandits ou des ravisseurs se rendent compte que leur victime est un prêtre ou un pasteur, il semble qu’un esprit violent s’empare de leur cœur pour demander une rançon plus élevée et, dans certains cas, ils en arrivent à tuer leur victime » indique le responsable de la CAN.

« Nous supplions simplement le gouvernement fédéral et toutes les agences de sécurité de faire tout le nécessaire pour mettre un terme à ce mal ».

Source : Agence Fides, le 18 janvier /2021