Marie « est l’image et le modèle de l’Église en tant que disciple missionnaire, l’Église en marche », déclare l’évêque d’Aveiro.

jyHuItdM.jpeg

Marie « est l’image et le modèle de l’Église en tant que disciple missionnaire, l’Église en marche », déclare l’évêque d’Aveiro.


D. António Moiteiro préside le pèlerinage de l’anniversaire international de septembre, qui a débuté ce soir à Cova da Iria

Marie est l’exemple d’une Église missionnaire disciple qui a Dieu en son centre, a déclaré l’évêque d’Aveiro, qui préside le pèlerinage international anniversaire de septembre, qui a débuté ce soir à Cova da Iria.

« C’est l’image et le modèle de l’Église missionnaire disciple, l’Église qui va de l’avant », a déclaré Mgr Moiteiro dans son homélie lors de la célébration de la Parole de Dieu qui a suivi la récitation du chapelet et la procession aux chandelles, les deux premiers moments de ce pèlerinage de septembre.

Le prélat, qui a rappelé le rôle de Marie dans l’histoire du salut, a centré sa réflexion sur le oui de Marie au projet de Dieu et le service qu’elle lui a rendu dans sa diffusion.

« Celle qui a reçu le don le plus précieux de Dieu, dans un premier geste de réponse, s’est mise à servir et à porter Jésus. Marie, la servante courageuse et fidèle, ne se contente pas d’accomplir la volonté de Dieu dans sa vie, mais guide également les autres à faire ce que Dieu leur demande », a-t-il déclaré.

 » Le pèlerinage, le fait de marcher ensemble, nous conduit à sortir de nous-mêmes et à nous ouvrir aux autres, en les écoutant et en partageant notre propre existence, avec l’esprit missionnaire et synodal que l’on attend de l’Église aujourd’hui « , a-t-il dit, en rappelant deux événements importants pour la vie de l’Église qui se profilent à l’horizon : le synode des évêques en 2022 et les Journées mondiales de la jeunesse l’année suivante.

Rappelant la devise de la rencontre des jeunes chrétiens du monde entier, prévue pour l’été 2023 dans la capitale portugaise, l’évêque d’Aveiro a souligné la joie de Marie de savoir que Dieu l’avait choisie et a mis les jeunes au défi de se laisser contaminer par cette joie, comme l’ont fait les petits bergers de Fatima, les saints Francisco et Jacinta Marto.

La confiance totale et volontaire avec laquelle les Pastoureaux ont répondu à l’invitation de la Dame du Rosaire – « Voulez-vous vous offrir à Dieu ? », « Oui, nous le voulons ! » – doit être le moteur de la vie de chaque chrétien. La vocation de Marie est fondamentale pour le renouvellement de nos communautés aujourd’hui », a-t-il précisé.

« En nous confiant aux soins maternels de Notre-Dame du Rosaire de Fatima, que ce pèlerinage soit une occasion de louange, un stimulant pour nous ouvrir courageusement et joyeusement à la volonté de Dieu et à la réalisation de notre changement de vie », a conclu le prélat.

Le pèlerinage de septembre, le cinquième de l’année pastorale, se déroule sous le thème « Louez le Seigneur, qui relève les faibles » et maintient les règles de sécurité et d’accueil en vigueur au sanctuaire de Fatima, qui se fondent sur ce qui est articulé entre la Conférence épiscopale portugaise et les autorités sanitaires pour la célébration du culte public.

Les célébrations sont diffusées en direct sur les médias sociaux et numériques du Sanctuaire de Fatima, à l’adresse http://www.fatima.pt et également sur les radios Renascença et Maria ainsi que sur Radio et TV Canção Nova ; EWTN et Telepace, à Rome.

Ce lundi 13 septembre, le programme commence à 9h00 par la récitation du chapelet international ; elle est suivie de la messe à 10h00, avec un mot aux malades et se termine par la procession d’adieu.

Quatre groupes de pèlerins étrangers ont été annoncés pour ces journées : deux d’Espagne, un de Malte et un de Pologne, et un groupe du Portugal, du diocèse de Lisbonne.

Source: Sanctuaire de Fatima, le 13 septembre 2021