Irak: la ville de Qaraqosh sous la bienveillance de la Vierge

L'installation de la statue de la Vierge, sur la cathédrale Al-Tahira, à Qaraqosh. (crédit: Loÿs de Pampelonne)
L’installation de la statue de la Vierge, sur la cathédrale Al-Tahira, à Qaraqosh. (crédit: Loÿs de Pampelonne) 

Irak: la ville de Qaraqosh sous la bienveillance de la Vierge

Une statue de la Vierge a été inaugurée sur le clocher de la cathédrale Al-Tahira de Qaraqosh, détruite par l’organisation de l’État Islamique. Une oeuvre porteuse d’espérance, réalisée par un artiste local.

Le symbole est fort. Depuis mardi 12 janvier, la cathédrale syriaque-catholique Al-Tahira de Qaraqosh, principale ville chrétienne de la plaine de Ninive dans le nord de l’Irak, vit désormais sous le regard de Marie. La population locale a célébré la pose de la statue, indique l’agence d’information AsiaNews.it. Ce lieu de culte, encore en travaux actuellement, est cher aux fidèles de la région. Il avait été détruit par les djihadistes de l’organisation de l’État Islamique (EI) lorsqu’ils occupaient ce territoire en 2014. 

«Le clocher de cette église, la plus grande de la plaine de Ninive, a été rasé au moment de la libération, avec un missile ou une bombe, nous ne savons pas exactement», a déclaré à AsiaNews le père Paul Thabit Mekko, chef de la communauté chrétienne de Karamles, dans la plaine de Ninive. «Du clocher, continue le prêtre, il ne restait qu’une partie, qui a été reconstruite et, c’est une nouveauté, il a été décidé de placer une statue de la Vierge au sommet, comme nous l’avons fait il y a deux ans à Karamles».

Une oeuvre réalisée par un artiste local

La statue de la Vierge a été réalisée par un artiste chrétien local, un sculpteur appelé Thabit Michael. C’est lui qui avait également sculpté celle pour l’église de Notre-Dame du Perpétuel Secours à Bagdad, lieu d’un massacre commis par Al-Qaïda en 2010.

Durant l’été 2014, l’EI a envahi Qaraqosh, détruisant les maisons, dévastant les églises, la bibliothèque et d’autres monuments de la ville. Des dizaines de milliers de familles ont dû abandonner précipitamment leurs maisons dans ce qui a longtemps été le centre chrétien le plus important de la plaine de Ninive. La ville a été libérée du joug djihadiste deux ans plus tard, en 2016.

«L’évangélisation sur notre terre, qui attend la visite du Pape François, au milieu des doutes et des incertitudes, explique le prêtre à AsiaNews, passe aussi par l’art, qui est fondamental pour le maintien de l’identité. Et Thabit Michael est non seulement un véritable artiste, mais aussi un chrétien dévoué à sa terre, qui veut la faire revivre aussi à travers ses œuvres. Il est également responsable de la statue de Notre-Dame dans la plus ancienne et la plus importante église de Mossoul, que nous espérons tous reconstruire après qu’elle ait été dévastée par l’organisation de l’État islamique». 

La ville de Qaraqosh fait partie des étapes prévues pour la visite du Pape François en Irak, du 5 au 8 mars prochains.

Source: VATICANNEWS, le 15 janvier 2021