La Pologne célèbre le centenaire du “Miracle de la Vistule”

Défilé en tenue d'époque lors de la commémoration de la bataille de Varsovie, ici le 15 août 2018.Défilé en tenue d’époque lors de la commémoration de la bataille de Varsovie, ici le 15 août 2018. (ANSA)

La Pologne célèbre le centenaire du “Miracle de la Vistule”

Le 15 août 1920, l’armée du jeune État polonais, qui venait de retrouver son indépendance, repoussait à Varsovie les troupes soviétiques. La coïncidence de cette bataille avec la date de l’Assomption a marqué en profondeur l’histoire polonaise.

«Le « Miracle sur la Vistule » fut une réponse aux prières de tout Varsovie et de toute la Pologne» : la Conférence épiscopale polonaise a ainsi rappelé le contexte de la bataille de Varsovie du 15 août 1920, qui a marqué la victoire des armées polonaises sur les Soviétiques à la périphérie de la capitale, et dont le pays célèbre donc cette année le centenaire.

Mercredi dernier, lors de l’audience générale, le pape François a parlé de l’anniversaire en s’adressant aux Polonais et en bénissant leur nation. «Le 15 août marque le centenaire de la victoire historique de l’armée polonaise appelée « Miracle sur la Vistule », que vos ancêtres attribuaient à l’intervention de Marie. Que la Vierge Marie vous accorde, ainsi qu’à vos familles et à toute la nation polonaise, une abondance de grâces», a déclaré l’évêque de Rome.

Une bataille dans laquelle la foi a joué un rôle décisif

À l’occasion du centenaire de la bataille de Varsovie, les Polonais remercieront Dieu d’avoir sauvé la Pologne et l’Europe par une série de célébrations : jusqu’au 17 août, des cérémonies auront lieu à Varsovie, à Radzymin, à Ossów, où le père Ignacy Skorupka, un tout jeune aumônier de l’armée polonaise, a été tué par les Bolcheviks, et à Wólka Radzymińska, sur le site de la bataille, où la Vierge serait apparue pour déterminer l’issue de la bataille.

Les évêques polonais se souviennent qu’à cette époque «le Saint Sacrement était exposé dans les églises» et que de nombreuses personnes «priaient jour et nuit : enfants, femmes, hommes, jeunes et vieux». En Pologne, la fête de l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie est donc liée au « Miracle sur la Vistule », considéré par les historiens comme l’une des batailles les plus décisives dans l’histoire du monde. À travers cette bataille, l’armée polonaise a non seulement défendu l’indépendance de ce pays, renaissant après 123 ans de sujétion, mais a également arrêté la marche des hordes bolcheviques sur l’Europe.

Jean-Paul II, le 13 juin 1999, lors de sa visite au cimetière des victimes de la guerre de 1920 à Radzymin, avait exprimé sa reconnaissance pour le courage des soldats polonais : «Je suis né en 1920, en mai, alors que les bolcheviks étaient en route pour Varsovie. Et c’est pourquoi, depuis ma naissance, j’ai une grande dette envers ceux qui ont lutté contre l’envahisseur et qui ont gagné en payant de leur vie… Je suis ici avec une grande gratitude, comme si je remboursais une dette pour ce que j’ai reçu d’eux.»

Vatican News Service – TC

Source: VATICANNEWS, le 14 août 2020