François prie pour le retour de la paix au Cameroun

François prie pour le retour de la paix au Cameroun

Au terme de la prière du Regina Coeli, ce dimanche 24 avril, le Pape François a demandé l’intercession de la Vierge Marie afin que Dieu concède une paix véritable et durable au Cameroun.

Vatican News

Cinq années de conflit au Cameroun, qui a opposé les régions séparatistes et les forces armées gouvernementales, ne laissent pas le Souverain pontife insensible. La guerre en Ukraine, a expliqué François en plusieurs occasions, ne doit pas faire oublier que d’autres situations de conflit dans le monde provoquent quotidiennement des victimes innocentes.

Ainsi, à l’occasion du pèlerinage national des évêques camerounais et de fidèles du pays, au sanctuaire marial de Marianberg (ouest de l’Italie), le Pape a lancé un appel pour le retour d’une «paix véritable et durable» au Cameroun.

Le nord-ouest et le sud-ouest du Cameroun sont habités principalement par une minorité anglophone, dont une partie s’estime ostracisée par la majorité francophone, dirigé par le président Paul Biya. Depuis 2017, des groupes séparatistes s’opposent à l’armée dans un sanglant conflit, dont les civils sont souvent les premières victimes. En cinq ans, les affrontements ont ainsi fait plus de 6 000 morts, et provoqué environ un million de déplacés, selon le centre de réflexion International Crisis Group.

Source: VATICANNEWS, le 24 avril 2022

Le pape prie pour les élèves assassinés du Cameroun

Antoine Mekary | ALETEIA

Le pape prie pour les élèves assassinés du Cameroun

« Je m’unis à la douleur des familles de jeunes étudiants assassinés de manière barbare samedi dernier à Kumba au Cameroun », a déclaré le pape François à la fin de l’audience générale, ce mercredi 28 octobre. Le Souverain pontife a appelé à ce « que les armes se taisent et que puisse être garantie la sécurité de tous » dans ce pays.

Le 24 octobre dernier, un groupe d’hommes armés a pris d’assaut une classe de 6e de la Mother Francisca International Bilingual School, un établissement secondaire privé situé à Kumba, dans le Sud-Ouest du Cameroun. Sept élèves âgés de 9 à 12 ans ont été tués.

Que Dieu illumine les cœurs afin que de tels gestes ne soient jamais plus répétés (…)

« Je m’unis à la douleur des familles de jeunes étudiants assassinés de manière barbare samedi dernier à Kumba au Cameroun », a déclaré le pape à l’issue de sa catéchèse en dénonçant un  « acte cruel et insensé qui a arraché la vie de petits innocents ». « Que Dieu illumine les cœurs afin que de tels gestes ne soient jamais plus répétés et que les régions martyres du nord-est et sud-est du pays puissent finalement retrouver la paix », a-t-il demandé.

Je souhaite que les armes se taisent et que puissent être garantie la sécurité de tous.

« Je souhaite que les armes se taisent et que puissent être garantie la sécurité de tous et le droit de chaque jeune à l’éducation et au future », a poursuivi le pontife. Il a enfin exprimé son affection aux familles, à la ville de Kumba et à tout le pays et a demandé à Dieu de leur apporter le réconfort « que seul Dieu peut donner ».

Depuis plus de trois ans, cette région du Cameroun est enlisée dans une guerre civile.

Source: ALETEIA, le 28 octobre 2020