« C’est un moment douloureux: le Sanctuaire existe pour accueillir les pèlerins et nous ne pouvons pas le faire, c’est une grande tristesse »

119A1471 (2).jpg

« C’est un moment douloureux: le Sanctuaire existe pour accueillir les pèlerins et nous ne pouvons pas le faire, c’est une grande tristesse »

Le recteur du sanctuaire appelle les pèlerins à ne pas se rendre au sanctuaire. Les 12 et 13 mai doivent être vécus à la maison, dans un climat de prière.

Pour la première fois de son histoire, le Sanctuaire de Fátima célébrera les 12 et 13 mai sans pèlerins dans ses espaces, suite aux décisions sanitaires imposées par les autorités en raison de la pandémie provoquée par Covid-19.

«C’est un moment douloureux: le sanctuaire existe pour accueillir les pèlerins et nous sommes incapables de le faire est une cause de grande tristesse; mais cette décision est aussi un acte de responsabilité envers les pèlerins, défendant leur santé et leur bien-être », explique le recteur du Sanctuaire de Fátima dans un message adressé à tous les pèlerins.

« Prendre cette douloureuse décision signifie maintenant essayer de créer les conditions pour que nous puissions reprendre les pèlerinages dans ce lieu le plus rapidement possible », souligne-t-il.

Le Père Carlos Cabecinhas lance même un appel à tous ceux qui, année après année, se rendent à Fatima, ou qui, cette année, avaient l’intention de le faire.

«En mai, nous vous demandons de ne pas venir les 12 et 13, mais de faire ce pèlerinage dans le cœur et de suivre la transmission des célébrations à travers les médias, l’internet et les réseaux sociaux», demande le recteur.

Les célébrations auront lieu dans l’enceinte, qui sera fermée en raison des règles sanitaires définies par le gouvernement dans le cadre de la déclaration de l’état de calamité publique, en conjonction avec la Conférence épiscopale portugaise et qui empêchent les célébrations religieuses avec la présence des fidèles.

Pour compenser cette impossibilité des pèlerins se rendant à Cova da Iria, le recteur du sanctuaire les met au défi de faire un voyage spirituel basé sur une proposition de prière concrète pour chaque jour, qui peut être trouvée sur le site Web du sanctuaire à http://www.fatima. pt et sur les réseaux sociaux du sanctuaire, à partir de ce lundi après-midi et, tous les jours, jusqu’au 13 mai.

«Nous ne pouvons pas compter sur votre présence physique, mais nous aimerions pouvoir compter sur vous. Parce que ce n’est pas seulement un pèlerinage avec les pieds, mais aussi avec le cœur, nous vous proposons de faire un pèlerinage par le cœur: un pèlerinage par étapes, du 4 au 13; un pèlerinage où le chemin n’est pas physique, mais intérieur », explique le père Carlos Cabecinhas, mettant les pèlerins au défi d’allumer une bougie, l’un des actes les plus emblématiques de Fatima, dans les fenêtres de leurs maisons chaque jour.

«Que chaque jour ait un moment de réflexion et de prière, selon les propositions que nous mettrons à disposition; et que, chaque soir, allumez une bougie à la fenêtre, jusqu’à la procession des bougies du 12.

Nous ferons ainsi une belle procession des bougies, répartie dans tous les lieux où vous vivez et vous rencontrez ». Dans le message, le recteur salue également les différents groupes de pèlerins qui ont dû annuler le pèlerinage à Fatima en mai, environ trois cent et demi, de partout dans le monde, y compris de nombreux Portugais qui voyageraient à pied et qui cette année n’ont pas sera en mesure de faire.


«Je veux saluer tous ceux qui font habituellement des pèlerins de Fatima année après année: tu nous manques! Mais nous serons unis dans la prière commune.

Je salue également tous ceux qui voudraient être ici cette année au Sanctuaire: nous prierons pour vous tous! »

Le message se termine par un appel: «Prions la Dame du Cœur Immaculé – Notre-Dame du Rosaire de Fatima – demandant également l’intercession des Saints Bergers, afin que nous puissions nous réunir à nouveau, bientôt, pour célébrer joyeusement notre foi et prier ensemble, dans ce sanctuaire, pour nous et pour l’humanité tout entière ».

Les célébrations avec la présence physique des pèlerins à Cova da Iria et dans toutes les églises portugaises ne reprendront que le 30 mai prochain. D’ici là, le Sanctuaire reprendra son activité, rouvrant dès ce lundi les lieux de culte, pour visite et prière, mais sans célébrations communautaires et sans la présence physique des pèlerins, en évitant par contre par la surveillance, concentration de pèlerins dans le même espace. Le bâtiment du Presbytère reprendra également son activité aux heures habituelles, tout comme les unités commerciales qui reprendront leurs activités.

Les espaces muséologiques seront ouverts au public à partir du 19 mai.

Pour rendre les espaces du sanctuaire de Fátima accessibles aux pèlerins, l’institution a adopté un ensemble de mesures pour prévenir et atténuer le risque de contagion, tant pour les employés que pour les pèlerins, qui doivent être pleinement respectées, telles que porter un masque dans des espaces fermés, se laver les mains fréquemment, maintenir une distance physique et surveiller l’accès aux espaces fermés du sanctuaire, tels que les basiliques, les chapelles et les espaces commerciaux.

Entre l’après-midi du 12, l’après-midi et la fin de matinée du 13, les pèlerins ne seront autorisés à accéder à aucune zone du Sanctuaire.

Source: Sanctuaire de Fatima (en portugais), le 4 mai 2020