22.02.2023 – MESSE DES CENDRES À ROME

Pape: le Carême, un temps pour «briser les chaînes de l’individualisme»

Le Saint-Père a présidé ce mercredi la messe des Cendres, marquant l’entrée dans le temps du Carême. Quarante jours pour «revenir à la vérité de nous-mêmes et revenir à Dieu et à nos frères», a expliqué François, invitant à se mettre humblement en route «dans la charité», la prière et le jeûne. 

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

Comme chaque année, la messe des Cendres a eu lieu en la basilique Sainte-Sabine, sur la colline romaine de l’Aventin, après une procession pénitentielle partie de la basilique voisine de Saint Anselme.

Le Saint-Père a présidé cette célébration eucharistique au cours de laquelle a lieu la bénédiction et l’imposition des Cendres, rite propre à ce jour de pénitence, qui symbolise entre autres l’appel à la conversion.

Dans son homélie, François est revenu sur le sens de ce rite, y voyant une invitation à «revenir à la vérité de nous-mêmes et revenir à Dieu et à nos frères», «revenir à l’essentiel, qui est le Seigneur».

Dépasser les superficialités

Revenir à la vérité de nous-mêmes, d’abord, car les cendres ramènent à «la vérité fondamentale de la vie: seul le Seigneur est Dieu et nous sommes l’œuvre de ses mains». «Nous sommes du Seigneur, nous Lui appartenons», a insisté François. Avec sa créature, le Créateur «vit aussi le Carême, parce qu’Il nous désire», Il «attend notre retour» et «nous encourage toujours à ne pas désespérer, même lorsque nous tombons dans la poussière de notre fragilité et de notre péché».

Nous, en revanche, pensons plutôt «que nous sommes autosuffisants, forts, invincibles sans Lui». Or «nous sommes poussière». Le Carême est donc le moment «de nous dépouiller de la prétention de nous suffire à nous-mêmes et de la soif de nous mettre au centre». Il s’agit aussi d’un temps d’introspection, et de vérité, «pour faire tomber les masques que nous portons chaque jour pour paraître parfaits aux yeux du monde», autrement dit l’hypocrisie. «Combien de distractions et de superficialités nous détournent de ce qui compte, combien de fois nous nous concentrons sur nos envies ou sur ce qui nous manque, nous éloignant du centre de notre cœur», a déploré le Pape.

Seul compte le regard de Dieu

Constatant ainsi que nous ne sommes pas autosuffisants, nous découvrons «que nous n’existons qu’à travers les relations: la relation originelle avec le Seigneur et les relations vitales avec les autres», a poursuivi le Souverain Pontife. Les cendres rappellent que «l’idolâtrie du moi est destructrice et nous enferme dans la prison de la solitude». Le Carême est un temps pour «revitaliser» ces relations, «pour nous ouvrir dans le silence à la prière et sortir de la forteresse de notre ego fermé, pour briser les chaînes de l’individualisme», a déclaré le Pape.

Pour accomplir ce chemin, la Parole de Dieu recommande l’aumône, la prière et le jeûne. Mais il ne s’agit pas de «rites extérieurs», «pour se donner bonne conscience» ou se faire bien voir, a averti François. «Dans la vie personnelle, comme dans la vie de l’Église, les apparences extérieures, les jugements humains et le goût du monde ne comptent pas; seul compte le regard de Dieu qui y lit l’amour et la vérité», a-t-il souligné.

Pour rencontrer le Seigneur ressuscité

L’enjeu est donc de se mettre «humblement» sous le regard de Dieu, là où nous sommes «enfants de Dieu» et «frères entre nous». Les gestes et les sacrifices du Carême retrouvent alors un sens profond.

Le Saint-Père a enfin lancé une triple invitation: se mettre en route «dans la charité», «dans la prière» et «dans le jeûne». Pour atteindre un horizon de partage et d’attention, «pour redonner à Dieu la primauté dans nos vies», pour brider les «prétentions d’un ego toujours plus superficiel et encombrant».

«Ne perdons pas la grâce de ce temps saint: fixons le Crucifix et marchons, répondons avec générosité aux appels forts du Carême», a conclu François, afin de rencontrer «avec une plus grande joie le Seigneur de la vie».

Source : VATICANNEWS, le 22 février 2023

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s