23.01.2023 – ÉVANGILE DU JOUR

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 3,22-30. Qui

En ce temps-là, les scribes, qui étaient descendus de Jérusalem, disaient : « Il est possédé par Béelzéboul ; c’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. »
Les appelant près de lui, Jésus leur dit en parabole : « Comment Satan peut-il expulser Satan ?
Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut pas tenir.
Si les gens d’une même maison se divisent entre eux, ces gens ne pourront pas tenir.
Si Satan s’est dressé contre lui-même, s’il est divisé, il ne peut pas tenir ; c’en est fini de lui.
Mais personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens, s’il ne l’a d’abord ligoté. Alors seulement il pillera sa maison.
Amen, je vous le dis : Tout sera pardonné aux enfants des hommes : leurs péchés et les blasphèmes qu’ils auront proférés.
Mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, il n’aura jamais de pardon. Il est coupable d’un péché pour toujours. »
Jésus parla ainsi parce qu’ils avaient dit : « Il est possédé par un esprit impur. »

Acclamons et partageons la parole de Dieu !

COMMENTAIRE :

Saint Cyrille de Jérusalem (313-350)

évêque de Jérusalem et docteur de l’Église

Catéchèse baptismale n°4,16-17(Les catéchèses, coll. Les pères dans la foi n° 53-54 ; trad. J. Bouvet ; éd. Migne 1993 ; p. 71-72)

Qui oserait blasphémer contre le Saint-Esprit ?

Crois au Saint-Esprit ; vénère-le tout comme tu as appris à vénérer le Père et le Fils, et ne suis pas ceux dont l’enseignement le dégrade. Sache-le donc, le Saint-Esprit est unique, indivisible, très puissant ; il multiplie ses actions sans être pour autant lui-même partagé ; c’est lui qui connaît les mystères, qui scrute toutes choses, même les profondeurs de Dieu ; lui qui est venu sous forme de colombe sur le Seigneur Jésus Christ ; lui qui fut le nerf de la Loi et des Prophètes ; qui maintenant encore, le temps du baptême venu, marque ton âme de son sceau ; toute la nature intelligente a besoin de sa sainteté : qui oserait blasphémer contre le Saint-Esprit n’a de pardon ni dans ce siècle ni dans celui qui vient ; il est honoré, lui, avec le Père et le Fils, de la gloire de la divinité ; de lui ont besoin Trônes et Dominations, Principautés et Puissances. Car il n’y a qu’un seul Dieu, le Père du Christ ; et un seul Seigneur Jésus Christ, le Fils unique engendré de Dieu ; unique aussi est l’Esprit Saint, l’universel sanctificateur et déificateur, qui a parlé dans la Loi et dans les Prophètes, dans l’Ancien et le Nouveau Testaments. Garde toujours dans ton intelligence ce sceau.

LECTURES :

Lettre aux Hébreux 9,15.24-28.

Frères, le Christ est le médiateur d’une alliance nouvelle, d’un testament nouveau : puisque sa mort a permis le rachat des transgressions commises sous le premier Testament, ceux qui sont appelés peuvent recevoir l’héritage éternel jadis promis.
Car le Christ n’est pas entré dans un sanctuaire fait de main d’homme, figure du sanctuaire véritable ; il est entré dans le ciel même, afin de se tenir maintenant pour nous devant la face de Dieu.
Il n’a pas à s’offrir lui-même plusieurs fois, comme le grand prêtre qui, tous les ans, entrait dans le sanctuaire en offrant un sang qui n’était pas le sien ;
car alors, le Christ aurait dû plusieurs fois souffrir la Passion depuis la fondation du monde. Mais en fait, c’est une fois pour toutes, à la fin des temps, qu’il s’est manifesté pour détruire le péché par son sacrifice.
Et, comme le sort des hommes est de mourir une seule fois et puis d’être jugés,
ainsi le Christ s’est-il offert une seule fois pour enlever les péchés de la multitude ; il apparaîtra une seconde fois, non plus à cause du péché, mais pour le salut de ceux qui l’attendent.

Psaume 98(97),1.2-3ab.3cd-4.5-6.

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
car il a fait des merveilles ;
par son bras très saint, par sa main puissante,
il s’est assuré la victoire.

Le Seigneur a fait connaître sa victoire
et révélé sa justice aux nations ;
il s’est rappelé sa fidélité, son amour,
en faveur de la maison d’Israël.

La terre tout entière a vu
la victoire de notre Dieu.
Acclamez le Seigneur, terre entière,
sonnez, chantez, jouez !

Jouez pour le Seigneur sur la cithare,
sur la cithare et tous les instruments ;
au son de la trompette et du cor,
acclamez votre roi, le Seigneur !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s