Pourquoi les statues de Marie se trouvent toujours à gauche dans les églises ?

Vierge Marie

Fred de Noyelle / Godong

Pourquoi dans les églises la statue de Marie est-elle placée la plupart du temps à gauche de l’autel et celle de Joseph à droite ? Cet agencement s’est développé au fil du temps sur la base de textes bibliques et de diverses traditions culturelles.

Dans une église catholique, il est fréquent de voir une image de la Vierge Marie à gauche de l’autel et la statue de saint Joseph à droite. Serait-ce une pure coïncidence ou y a-t-il une règle à ce sujet ? Disons le d’emblée, s’il n’y a pas de règles particulières concernant l’emplacement des images dans les églises, il existe une instruction générale dans le Missel romain qui recommande de « ne pas les multiplier le nombre de statues sans discernement » et demande « à les disposer de manière à ne pas détourner l’attention des fidèles de la célébration elle-même ». « On n’aura normalement pas plus d’une seule image du même saint », précise encore le texte.

Une tradition 

Dans le passé, il y avait une coutume de placer la statue du saint patron de la paroisse au centre de l’église, au-dessus du tabernacle, mais cette tradition se raréfiée et c’est désormais un crucifix qui se trouve le plus souvent au centre. Quant à l’emplacement de la Vierge Marie, elle est généralement à gauche de l’autel du point de vue des fidèles car en réalité elle est à droite de Jésus de son point de vue à elle. Cela découle de la tradition juive mentionné dans l’Ancien Testament qui précise que la reine mère est assise à la droite du roi :

« Bethsabée se rendit chez le roi Salomon pour lui parler en faveur d’Adonias. Le roi se leva, vint à sa rencontre et se prosterna devant elle. Puis il prit place sur son trône. Il fit installer également un trône pour la mère du roi, et elle prit place à sa droite. » (1 Rois 2, 19)

Le Pape Pie X a confirmé cette tradition dans Ad Diem Illum Laetissimum, déclarant que « Marie est assise reine à la droite de son Fils ».

Parallèlement à cette tradition, il est important de rappeler que le côté gauche des églises était appelé le « côté évangélique ». Dans les églises orientales, une icône de Marie est également placée sur le côté gauche de l’iconostase qui sépare le sanctuaire de la nef de l’église. Il est fréquent qu’il s’agisse d’une icône de la Mère de Dieu tenant l’Enfant Jésusdans ses bras, pour représenter le début de notre Salut.

Un rôle privilégié

La présence de saint Joseph à droite est donc vue à la lumière du rôle privilégié de Marie. Il est également fréquent que l’image d’un autre saint soit placée à la place de saint Joseph, en fonction de la dévotion qui prévaut dans l’église en question. Par ailleurs, si une image du Sacré-Cœur est placée à droite de l’autel, la statue de Marie est alors généralement placée du « côté de Joseph », puisque la Madone occupe toujours une place moins proéminente que le Fils .

Il est à noter que dans les temps anciens, la coutume voulait que dans les églises les femmes et les enfants s’assoient d’un côté et les hommes de l’autre. Cette coutume a également influencé le fait que dans certaines églises les saintes étaient placées d’un côté et les saints de l’autre. C’est le cas encore dans l’Église orthodoxe serbe et roumaine où les femmes sont placées à gauche et les hommes à droite. 

Ainsi, bien qu’il n’y ait pas de règle absolue, le placement traditionnel gauche-droite s’est développé au fil du temps sur la base de textes bibliques et de diverses traditions culturelles.

Source : ALETEIA, le 29.12.2023

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s