06.01.2023 – ANGÉLUS À ROME

Angélus de l’Épiphanie: se laisser troubler par la nouveauté de l’étoile 

Les mages, célèbres pour leurs cadeaux remis à Jésus lors de leur arrivée à Bethléem, ont également reçu eux-mêmes trois dons: le don de l’appel, le discernement et la surprise. Dans sa méditation lors de l’angélus suivant la messe de la solennité de l’Épiphanie, vendredi 6 janvier, François a développé ces trois notions. 

Les mages d’Orient apportent l’or, l’encens et la myrrhe, «mais en réfléchissant à leur histoire, nous pourrions dire qu’ils ont tout d’abord reçu trois cadeaux: trois dons précieux qui nous concernent aussi», a expliqué l’évêque de Rome à la foule rassemblée place Saint-Pierre.  

Le don de l’appel

Les mages ont d’abord pressenti l’appel non pas dans les Écritures mais en étudiant les étoiles, ils «se laissèrent surprendre et troubler par la nouveauté de l’étoile et se mirent en route vers ce qu’ils ne connaissaient pas. Instruits et sages, ils étaient davantage fascinés par ce qu’ils ne savaient pas que par ce qu’ils savaient», a développé François.

Un des messages à retenir de cet Évangile de l’Épiphanie, selon le Souverain pontife, est que «nous sommes appelés à ne pas nous contenter, à chercher le Seigneur en sortant de nos zones de confort, en marchant vers Lui avec d’autres, en nous immergeant dans la réalité.»

Le discernement

Le deuxième don reçu par les rois mages lors de leur venue à Bethléem est le discernement. En effet, cherchant un roi, les mages se rendent à Jérusalem pour parler au roi Hérode, par lequel ils ne laissent pas piéger. «Ils savent faire la distinction entre le but du voyage et les tentations qu’ils rencontrent sur leur chemin. Ils quittent le palais d’Hérode et, attentifs aux signes de Dieu, ils ne passeront plus par là, mais reviendront par un autre chemin», a détaillé le Successeur de Pierre, deux jours après avoir conclu son cycle de catéchèse sur le discernement lors des audiences générales hebdomadaires, avant d’ajouter: «Il est très important de pouvoir distinguer le but de la vie des tentations sur le chemin.»

La surprise

Après leur long voyage, les mages d’Orient, personnes de haut rang social, se trouvent finalement face à un enfant et sa mère. «Peut-être s’attendaient-ils à un Messie puissant et prodigieux, et ils trouvent un bébé. Pourtant, ils ne pensent pas s’être trompés, ils savent le reconnaître», a commenté François. Les mages «accueillent la surprise de Dieu et vivent leur rencontre avec Lui dans l’émerveillement, en l’adorant: dans la petitesse, ils reconnaissent le visage de Dieu». Et c’est là un don, a-t-il conclu, celui «de savoir trouver la grandeur dans la petitesse que Dieu aime tant.»

Source : VATICANNEWS, le 6 janvier 2023

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s