Les martyrs d’aujourd’hui, dans le sillage de saint Étienne

Messe de béatification de 38 martyrs albanais, le 5 novembre 2016 à la cathédrale de Shkodër, grande ville du nord-ouest de l’Albanie.Messe de béatification de 38 martyrs albanais, le 5 novembre 2016 à la cathédrale de Shkodër, grande ville du nord-ouest de l’Albanie. (Klaudia Bumci)

Les martyrs d’aujourd’hui, dans le sillage de saint Étienne

En ce jour où l’Église célèbre saint Étienne, le Pape a invité à prier pour les nombreux chrétiens encore martyrisés à travers le monde. Selon un récent rapport de L’Aide à l’Église en Détresse, l’oppression ou la persécution des chrétiens a augmenté dans 75 % des pays étudiés au cours des deux dernières années. 

Fausta Speranza / Adelaide Patrignani – Cité du Vatican

Chaque 26 décembre, l’Église catholique commémore saint Étienne (Grèce, 5 – Jérusalem, 36), le premier chrétien à avoir donné sa vie pour témoigner de sa foi en Jésus. Son martyre est décrit dans les Actes des Apôtres, où sont rapportés son appel au service des disciples à Jérusalem et sa lapidation en présence de Paul de Tarse, qui se convertira plus tard sur le chemin de Damas. Saint Étienne est vénéré comme un proto-diacre et un protomartyr.

La couleur de la chasuble portée par le prêtre pendant la messe de ce jour est donc le rouge, comme à chaque fois que la liturgie met à l’honneur un martyr.

14 prêtres et 2 religieuses tués en 2022

Comme l’a rappelé le Pape François à l’occasion de l’angélus de ce lundi, ceux qui «ressemblent le plus» au Christ sont les martyrs, car leur vie témoigne de l’amour miséricordieux du Seigneur. Et ils n’appartiennent pas qu’aux siècles passés: «même à notre époque, les martyrs sont nombreux, plus que dans les premiers temps, hein. Aujourd’hui, prions pour ces frères et sœurs martyrs persécutés qui témoignent du Christ», a demandé le Saint-Père.

Selon une récente publication du site Il Sismografo, 14 prêtres et deux religieuses ont été tués dans le monde depuis le 1er janvier 2022.

La huitième édition du rapport annuel de la Fondation pontificale Aide à l’Église en Détresse (AED), publié en novembre dernier, confirme une détérioration de la situation. Dans 75 % des 24 pays examinés, l’oppression ou la persécution des chrétiens a augmenté, sur une période allant d’octobre 2020 à septembre 2022. Il s’agit de pays où les violations de la liberté de culte sont particulièrement préoccupantes: Afghanistan, Arabie saoudite, Chine, Corée du Nord, Égypte, Érythrée, Éthiopie, Inde, Iran, Irak, Israël et territoires palestiniens, Maldives, Mali, Mozambique, Myanmar, Nigeria, Pakistan, Qatar, Russie, Soudan, Sri Lanka, Syrie, Turquie et Vietnam.

En Afrique

L’Afrique connaît une forte augmentation de la violence terroriste, note l’AED. Plus de 7 600 chrétiens nigérians auraient été assassinés entre janvier 2021 et juin 2022, par des terroristes de Boko Haram et de la province ouest-africaine de l’État islamique (ISWAP). Les deux groupements tentent depuis des années d’établir des califats dans la région du Sahel, chacun avec son propre wali (gouverneur) et sa propre structure gouvernementale, où l’usage de la violence est généralisée. Au Mozambique également, la formation terroriste islamique Al-Shabab a intensifié son œuvre de terreur, tuant des chrétiens, attaquant leurs villages et incendiant des églises. Le groupe, affilié à l’État islamique (EI), a provoqué la fuite de plus de 800 000 personnes et la mort de 4 000 autres. Parmi les témoignages rapportés par l’AED figure celui de Mgr Jude A. Arogundade, évêque d’Ondo au Nigeria, dont le diocèse a été la cible d’hommes armés qui ont tué plus de 40 personnes lors de la célébration de la Pentecôte, en juin dernier. Commentant la présentation du rapport, l’évêque regrette que «malgré l’inquiétude croissante suscitée par l’augmentation de la violence dans certaines régions du pays, personne ne semble prêter attention au génocide qui se déroule dans la Middle Belt du Nigeria. Le monde est silencieux alors que les attaques contre les églises, leur personnel et leurs institutions sont devenues une routine quotidienne».

Au Moyen-Orient

Le rapport souligne également que «la crise migratoire menace la survie de certaines des plus anciennes communautés chrétiennes du monde». Ainsi, en Syrie, les chrétiens sont passés de 10% de la population à moins de 2%, de 1,5 million dans la période d’avant-guerre à environ 300 000 aujourd’hui. Bien que le taux d’exode soit plus faible en Irak, une communauté qui comptait environ 300 000 personnes avant l’invasion de l’EI en 2014 a désormais diminué de moitié au printemps 2022. L’étude montre aussi que dans des pays aussi différents que l’Égypte et le Pakistan, les jeunes filles chrétiennes sont régulièrement victimes d’enlèvements et de viols, toujours par des islamistes.

En Asie

Concernant le continent asiatique, le rapport dénonce l’autoritarisme de certains gouvernements, qui a conduit à une aggravation de l’oppression, avant tout en Corée du Nord, où la foi et les pratiques religieuses sont généralement réprimées. Le nationalisme religieux a aussi déclenché une violence croissante à l’encontre des chrétiens en Inde et au Sri Lanka, où des incidents ont eu lieu lorsque les autorités politiques et militaires ont arrêté des fidèles et interrompu des célébrations religieuses. En outre, dans plusieurs pays, la pression sur les chrétiens s’est accrue par le biais d’arrestations indiscriminées, de la fermeture forcée d’églises et de l’utilisation de systèmes de surveillance oppressifs.

Du 21 au 27 janvier prochain aura lieu la 14ème Nuit des Témoins, une initiative de l’AED au cours de laquelle ont lieu des veillées de prière ponctuées de témoignages, de chants et de méditations sur les fruits du martyre.

Source : VATICANNEWS, le 26 décembre 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s