21.12.2022 – AUDIENCE GÉNÉRALE À ROME

Audience générale: l’Esprit Saint aide au discernement

Pour la dernière audience générale avant Noël, François, depuis la salle Paul VI, a poursuivi son cycle de catéchèses sur le discernement, distillant quelques conseils pour rendre celui-ci plus facile.

Le discernement, comme la vie, «est compliqué», a d’emblée expliqué le Souverain pontife aux centaines de pèlerins réunis en salle Paul VI au Vatican.

Pour faciliter cet exercice indispensable de la vie spirituelle, «une première aide indispensable est la comparaison avec la Parole de Dieu et la doctrine de l’Eglise», a détaillé François, «elles nous aident à lire ce qui se passe dans nos cœurs, en apprenant à reconnaître la voix de Dieu et à la distinguer des autres voix, qui semblent s’imposer à notre attention, mais qui finalement nous laissent confus.»

Une voix discrète et respectueuse

A l’image du prophète Elie, auquel Dieu parle à travers une brise légère et non dans le vent qui fend les pierres, «La voix de Dieu ne s’impose pas, elle est discrète, respectueuse et, précisément pour cette raison, apaisante.» C’est donc seulement dans la paix «que nous pouvons entrer au plus profond de nous-mêmes et reconnaître les désirs authentiques que le Seigneur a placés dans nos cœurs.», a expliqué l’évêque de Rome.  

Pour le croyant, la Parole de Dieu mais pas seulement un texte à lire, «c’est une présence vivante», a-t-il continué, «Cette relation affective avec l’Écriture conduit à vivre une relation affective avec le Seigneur Jésus.» Car souvent, il est possible d’avoir une vision déformée de Dieu, «le voir comme un juge sévère et maussade», mais «Celui qui reste devant le Crucifié ressent une paix nouvelle, apprend à ne pas avoir peur de Dieu, car Jésus sur la croix n’effraie personne, il est l’image de l’impuissance totale et en même temps de l’amour le plus complet, capable d’affronter pour nous toute épreuve».   

Une relation d’amitié au quotidien

Un autre allié indispensable au discernement est de penser «à la vie avec le Seigneur comme une relation d’amitié qui grandit jour après jour», et cette amitié «a la capacité de changer le cœur», «Nous avons un Père tendre, affectueux, qui nous aime, qui nous a toujours aimés: quand on en fait l’expérience, le cœur fond et les doutes, les peurs, les sentiments d’indignité s’efface. Rien ne peut s’opposer à cet amour.»

Enfin, ultime aide au discernement délivrée dans la catéchèse du mercredi 21 décembre, «le don de l’Esprit Saint, présent en nous, qui nous instruit, rend vivante la Parole de Dieu que nous lisons, suggère de nouveaux sens, ouvre des portes qui semblaient fermées, indique des chemins de vie là où il ne semblait y avoir que ténèbres et confusion.» 

En effet, l’Esprit Saint est le discernement en action, a-t-il conclu, «Le discernement a pour but de reconnaître le salut opéré par le Seigneur dans ma vie, il me rappelle que je ne suis jamais seul et que si je lutte, c’est que l’enjeu est important.»

Pour le peuple ukrainien

A l’issue de l’audience générale, François a eu un mot pour la population ukrainienne qui passera Noël «sans lumière et sans chauffage». Les pensées du Pontife s’adressent surtout aux plus petits: «La majorité ne peut pas sourire et quand un enfant perd la capacité de sourire, c’est grave». Le Pape rappelle également aux Polonais la tradition de laisser une place vide à table la veille de Noël: «Cette année, elle sera occupée par la multitude des réfugiés».

Source : VATICANNEWS, le 21 décembre 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s