18.12.2022 – ANGÉLUS À ROME

Angélus: «Joseph fait confiance, il accueille, il est disponible»

En ce quatrième dimanche de l’Avent, le Pape François, avant de réciter l’Angélus place Saint-Pierre, est revenu sur la figure de Saint Joseph qui a su faire confiance à Dieu en s’ouvrant à ses projets. A l’image de Joseph, «il faut accueillir les surprises de la vie» a expliqué le Saint-Père. 

Olivier Bonnel-Cité du Vatican

Le Pape, avant de réciter la prière de l’Angélus devant les pèlerins de la place Saint-Pierre a commenté la liturgie de ce quatrième dimanche de l’Avent, où Saint Matthieu relate le passage où l’ange apparaît en songe à Saint Joseph.  «Un homme juste dont nous pouvons imaginer ce dont il rêve pour l’avenir: une belle famille, avec une femme affectueuse, beaucoup d’enfants, et un travail décent. Des rêves simples et bons» a expliqué François. Un homme dont les plans vont être bouleversés par le projet de Dieu. «Qu’a dû ressentir Joseph? Surprise, douleur, désarroi, peut-être même de l’irritation et de la déception… Le monde s’écroule devant lui! Et que peut-il faire?»

La voie de la miséricorde

La loi juive donnait deux options, a poursuivi le Pape: «la première consiste à dénoncer Marie et à lui faire payer le prix de sa prétendue infidélité. La seconde est d’annuler leurs fiançailles en secret, sans exposer Marie au scandale et aux lourdes conséquences, mais en prenant sur lui le poids de la honte». Joseph va choisir la seconde, celle de la miséricorde. Voilà qu’au coeur de la crise, «Dieu allume une lumière nouvelle dans son cœur: dans un rêve, il lui annonce que la maternité de Marie ne vient pas de la trahison, mais qu’elle est l’œuvre de l’Esprit-Saint». Marie sera la mère du Messie et Joseph en sera le gardien.

Pour réaliser son rêve, qui se révèle à Joseph «d’une manière totalement inattendue», a poursuivi le Pape, «il ne lui suffira pas d’appartenir à la descendance de David et d’être un fidèle observateur de la loi, mais il devra faire confiance à Dieu par-dessus tout, accueillir Marie et son fils d’une manière complètement différente de celle à laquelle il s’attendait». Joseph va ainsi devoir renoncer «à ses certitudes rassurantes, à ses projets parfaits, à ses attentes légitimes, et s’ouvrir à un avenir à découvrir».

Joseph nous montre le chemin

Face à Dieu qui bouleverse les plans et demande sa confiance, Joseph a dit oui, il «fait confiance, il accueille, il est disponible» a encore souligné le Souverain pontife. «Nous aussi, nous avons nos rêves, et peut-être qu’à Noël, nous y pensons davantage, nous en parlons ensemble. Peut-être regrettons-nous certains rêves brisés et constatons-nous que les meilleures attentes sont souvent confrontées à des situations inattendues et déconcertantes». François a alors invité les fidèles à accueillir les surprises de la vie, les crises aussi, avec cette attention: «quand nous sommes en crise, il ne faut pas choisir hâtivement selon son instinct, mais, comme Joseph, rassembler ses pensées et surtout se baser sur le critère fondamental qui est la miséricorde de Dieu».

Le Pape a souligné que Dieu était un expert «pour la transformation des crises en rêves». Il ouvre les crises à de nouvelles perspectives, peut-être pas comme nous l’attendons, mais comme Lui le sait. «Que la Vierge Marie nous aide à vivre ouverts aux surprises de Dieu» a t-il conclu.

Source : VATICANNEWS, le 18 décembre 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s