François: «ne pas exclure les personnes handicapées»

 Un groupe de personnes handicapées reçues par le Pape à l'occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, le 03 décembre 2022.Un groupe de personnes handicapées reçues par le Pape à l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, le 03 décembre 2022. (VATICAN MEDIA Divisione Foto)

François: «ne pas exclure les personnes handicapées»

À l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, le Pape François a accueilli ce samedi 3 décembre au Vatican un groupe de personnes vivant avec un handicap. Pour le Saint-Père, «il ne suffit pas de défendre les droits des personnes, il faut également s’efforcer de répondre à leurs besoins existentiels, dans leurs différentes dimensions: corporelle, psychique, sociale et spirituelle».

Célébrée le 3 décembre de chaque année à travers le monde depuis 1992, la Journée internationale des personnes handicapées vise à promouvoir les droits et le bien-être des personnes handicapées. Exprimant sa joie de rencontrer en ce 3 décembre des personnes handicapées, le Pape François a tout d’abord remercier l’évêque Giuseppe Baturi de l’archidiocèse de Cagliari pour «l’engagement des Églises en Italie à maintenir vivante l’attention envers les personnes handicapées, avec une action pastorale active et inclusive», affirme François.

Pour le Pape, accueillir les personnes handicapées et répondre à leurs besoins est un devoir de la communauté civile et ecclésiale, car la personne humaine, «même blessée dans son esprit ou dans ses capacités sensorielles et intellectuelles, est un sujet pleinement humain, avec les droits sacrés et inaliénables propres à toute créature humaine».

Un regard d’amour du Seigneur pour les exclus

Un «regard de tendresse et de miséricorde surtout pour ceux qui étaient exclus de l’attention des puissants et même des autorités religieuses de son temps», tel un signe d’amour du Seigneur pour les personnes qu’il rencontrait. Par conséquent, souligne le Pape, «chaque fois que la communauté chrétienne transforme l’indifférence en proximité et l’exclusion en appartenance, elle remplit sa mission prophétique».

Répondre plus aux besoins des handicapés

Concernant la situation des personnes handicapées, le Pape François suggère de fournir davantage d’efforts pour répondre à leurs besoins existentiels, dans leurs différentes dimensions: corporelle, psychique, sociale et spirituelle. «Chaque homme et chaque femme, quelle que soit sa condition, est porteur non seulement de droits qui doivent être reconnus et garantis», déclare-t-il, «mais aussi de besoins encore plus profonds, comme le besoin d’appartenance, de relation et de culture de la vie spirituelle, jusqu’à en expérimenter la plénitude et à bénir le Seigneur pour ce don unique et merveilleux».

Promouvoir une spiritualité de communion

«C’est un devoir de garantir aux personnes handicapées l’accès aux bâtiments et aux lieux de réunion, de rendre les langues accessibles et de surmonter les barrières physiques et les préjugés» relève le Saint-Père, soulignant toutefois que «cela ne suffit pas». Le Pape François invite à promouvoir «une spiritualité de communion, afin que chaque personne se sente membre d’un corps, avec sa propre personnalité unique». «Ce n’est qu’ainsi que chaque personne, avec ses limites et ses dons, se sentira encouragée à faire sa part pour le bien de l’ensemble du corps ecclésial et de la société», poursuit-il.

L’inclusion est un objectif de l’action pastorale

À l’occasion de cette journée consacrée aux personnes handicapées, le Souverai Pontife souhaite que toutes les communautés chrétiennes soient «des lieux où l’appartenance et l’inclusion ne restent pas des mots à prononcer en certaines occasions», mais deviennent «un objectif de l’action pastorale ordinaire». C’est ainsi que «nous pouvons être crédibles lorsque nous proclamons que le Seigneur aime tout le monde, qu’il est le salut pour tous et qu’il invite tout le monde à la table de la vie, personne n’étant exclu» assure le Pape.

Parfois tentés d’emprunter la voie de l’exclusion, François rappelle que «l’Église est la maison de tous, le cœur du chrétien est la maison de tous, sans exclusion». «Tout le monde, tout le monde. Inclusion», a-t-il insisté.  

Face à ces moments de guerres et autres crises que traverse le monde, le Pape affirme pour conclure: «votre témoignage est un signe concret de paix, un signe d’espoir pour un monde plus humain et plus fraternel, pour tous. Allez de l’avant sur ce chemin!».

Source: VATICANNEWS, le 3 décembre 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s