SYRIE – Patriarcat catholique arménien : nous prions pour la fin des opérations militaires turques dans le nord-est de la Syrie

SYRIE – Patriarcat catholique arménien : nous prions pour la fin des opérations militaires turques dans le nord-est de la Syrie

Une invitation à prier pendant le temps de l’Avent, en demandant au Sauveur Jésus qui vient d’arriver d’apporter également la paix et la fin des souffrances et des dangers à la population du nord-est de la Syrie, une zone qui a longtemps été soumise aux bombardements et aux incursions militaires menées dans ces régions par les forces armées turques contre des cibles kurdes. C’est la demande de nature spirituelle adressée en premier lieu à ses propres communautés dispersées au Moyen-Orient et dans le reste du monde par le Patriarcat arménien catholique, alors que se poursuivent les bombardements aériens, les attaques de drones et les frappes d’artillerie menées à l’instigation du gouvernement turc contre les villes de Hassaké et de Qamishli et contre les villages des provinces syriennes d’Alep, de Raqqa, de Deir ez Zor et de Hassakè.

Les attaques militaires, lit-on dans l’appel à la prière publié par le bureau de communication du Patriarcat arménien catholique, frappent notamment les infrastructures et provoquent ainsi le blocage de l’approvisionnement en eau et en électricité, au détriment des populations locales. Un scénario de douleur et de souffrance dans lequel, lit-on dans l’appel, il est nécessaire d’implorer dans la prière que le Seigneur aide au retour de la paix dans ces terres et populations tourmentées par d’interminables situations de conflit.


Les incursions militaires turques sont justifiées par le fait qu’elles visent les combattants kurdes dans le nord-est de la Syrie, une région qui échappe de facto au contrôle du gouvernement de Damas et qui est soumise à la soi-disant administration autonome du nord-est de la Syrie, dirigée de facto par les Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de forces et de milices kurdes formée au cours des années du conflit syrien.

Les soldats de l’armée syrienne et la population civile de la région ont également fait les frais de l’escalade militaire. Plus récemment, à Hassaké, l’attaque d’une usine de gaz a provoqué un incendie colossal, faisant des morts et des blessés parmi les travailleurs, tandis que les bombardements turcs dans la région de Deir ez Zor ont également alerté les postes militaires américains qui y étaient déployés. Après un bombardement de drones sur le camp d’El-Hol, des dizaines de détenus djihadistes liés à l’État islamique (Daesh) ont réussi à s’échapper.


Selon plusieurs analystes, l’offensive militaire turque dans toutes les zones syriennes situées le long de la frontière pourrait ouvrir la voie à une invasion terrestre.

Source: Agence Fides, le 24 novembre 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s