« À travers les crises, Dieu nous dit que nous ne sommes pas les maîtres de l’histoire »

Saint Ignace de Loyola (1491-1556) / WIKIMEDIA COMMONS - Peter Paul Rubens
Saint Ignace De Loyola / WIKIMEDIA COMMONS – Peter Paul Rubens

« À travers les crises, Dieu nous dit que nous ne sommes pas les maîtres de l’histoire »

Message du pape pour l’anniversaire de saint Ignace de Loyola

« À travers les crises, Dieu nous dit que nous ne sommes pas les maîtres de l’histoire, pas même de notre propre histoire », affirme le pape François dans un message adressé le 14 novembre 2022 au cardinal Juan José Omella i Omella, président de la conférence épiscopale espagnole, à l’occasion du 500e anniversaire de l’arrivée de saint Ignace de Loyola à Barcelone, indique Vatican News. Le pape souligne que « même si nous sommes libres de répondre ou non aux appels » de la « grâce » de Dieu, « c’est toujours son projet d’amour qui dirige le monde ».

Évoquant l’histoire personnelle de saint Ignace, le pape rappelle que « Dieu a utilisé une guerre et une peste pour l’amener là » : « La guerre qui le fit sortir du siège de Pampelune et fut la cause de sa conversion, et la peste qui l’empêcha d’atteindre Barcelone et le retint dans la grotte de Manresa. »

Il s’agit d’ « une grande leçon pour nous, note le pape, car les guerres et les fléaux ne manquent pas avant la conversion. Nous pouvons donc les saisir comme une occasion d’inverser le cours suivi jusqu’à présent et d’investir dans ce qui compte ».

Répondant à l’appel de Dieu, explique le pape François, saint Ignace « n’a pas gardé cette grâce pour lui, mais l’a vue dès le début comme un don aux autres, comme un chemin, une méthode qui pouvait aider les autres à rencontrer Dieu, à ouvrir leur cœur et à se laisser interpeller par Lui ».

Les exercices spirituels de saint Ignace, conclut le pape, « nous sont présentés comme cette échelle de Jacob qui mène de la terre au ciel et que Jésus promet à ceux qui le cherchent sincèrement ».

Rappelons que l’Année ignacienne s’est ouvert le 20 mai 2021 pour se clôturer le 31 juillet 2022. Elle s’est articulée autour de deux grands événements: le 500e anniversaire de la blessure de saint Ignace, lors de la bataille de Pampelune, qui l’avait mené à la conversion (mai 1521) et le 400e anniversaire de sa canonisation et celle de saint François-Xavier ( mars 1622). L’Année a eu pour thème: « Voir toute chose nouvelle en Christ ».

Source : ZENIT.ORG, le 15 novembre 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s