06.11.2022 – ANGÉLUS

«L’eau douce de l’Esprit irrigue nos déserts»

Lors de sa rencontre avec les évêques, les prêtres, les personnes consacrées, les séminaristes et agents pastoraux à Manama, le Pape François a livré une réflexion sur l’Esprit source de joie, d’unité et de prophétie. 

Olivier Bonnel-Cité du Vatican

Pour sa dernière prise de parole publique de son voyage apostolique à Bahreïn, le Pape François a rencontré dimanche matin les prêtres, religieux et religieuses dans l’église du Sacré Cœur de Manama, la capitale, pour un temps de prière commune. Après avoir été salué par Mgr Paul Hinder vicaire apostolique d’Arabie du Nord, une religieuse et un agent pastoral ont livré leur témoignage de vie. Puis un extrait de l’Evangile de Jean (7, 37-39) a été lu.

Après avoir salué ce «petit troupeau»qu’est l’Église locale et en particulier les fidèles libanais présents, c’est à partir de l’Ecriture que le Saint-Père a livré ensuite sa réflexion, des paroles qui reviennent sur l’eau vive qui jaillit du Christ et des croyants. «Elles m’ont fait penser à cette terre: c’est vrai, il y a beaucoup de désert, mais il y a aussi des sources d’eau douce qui coulent silencieusement sous terre et qui l’irriguent» a confié François.

Le Pape est revenu sur «l’eau de la vie nouvelle, l’eau vivifiante de l’Esprit Saint, destinée à régénérer toute l’humanité». «L’Église naît là, elle naît du côté ouvert du Christ, d’un bain de régénération dans l’Esprit Saint» a t-il expliqué.

«Nous ne sommes pas chrétiens en raison de nos mérites ou simplement parce que nous adhérons à un credo, mais parce que, dans le Baptême, nous avons reçu l’eau vive de l’Esprit, qui fait de nous des enfants bien-aimés de Dieu et des frères entre nous, faisant de nous de créatures nouvelles.»

François s’est arrêté sur trois grands dons de l’Esprit Saint: la joie, l’unité et la prophétie. L’Esprit tout d’abord est source de joie. «L’eau douce que le Seigneur veut faire couler dans les déserts de notre humanité, pétrie de terre et de fragilité, est la certitude de ne jamais être seul sur le chemin de la vie» a souligné le Pape.

Cette joie de l’Esprit n’est pas occasionnelle, a-t-il poursuivi, «il s’agit plutôt de la joie qui naît d’une relation avec Dieu, de savoir que, même dans les luttes et les nuits sombres que nous traversons parfois, nous ne sommes pas seuls, perdus ou vaincus, car Il est avec nous».

Les divisions du monde ne compromettent pas l’unité de l’Esprit

L’Esprit est aussi source d’unité a poursuivi François, «les divisions du monde, et même les différences ethniques, culturelles et rituelles, ne peuvent blesser ou compromettre l’unité de l’Esprit». Lorsque l’Esprit du Ressuscité descend sur les disciples, il devient source d’unité et de fraternité contre tout égoïsme. Le Pape a expliqué que «si nous avons reçu l’Esprit, notre vocation ecclésiale est avant tout celle de préserver l’unité et de cultiver l’ensemble».

«Soyons les gardiens et les bâtisseurs d’unité! Pour être crédibles dans le dialogue avec les autres, vivons la fraternité entre nous» a exhorté le souverain pontife rappelant que cette unité devait se bâtir dans la société interreligieuse et multiculturelle dans laquelle nous vivons.

L’Esprit, enfin, est source de prophétie. «L’histoire du salut, comme nous le savons, est parsemée de nombreux prophètes que Dieu appelle, consacre et envoie au milieu du peuple pour parler en son nom». Les prophètes reçoivent de l’Esprit Saint la lumière intérieure qui fait d’eux «des interprètes attentifs de la réalité, capables de saisir dans les schémas, parfois obscurs, de l’histoire la présence de Dieu et de la montrer au peuple» a précisé le Pape François.

Tous les baptisés ont reçu l’Esprit et sont prophètes. «Et en tant que tels, nous ne pouvons pas prétendre que nous ne voyons pas les œuvres du mal, rester dans une « vie tranquille » pour ne pas nous salir les mains» a-t-il encore souligné.

En remerciant ses hôtes, en particulier les autorités de Bahreïn, le Pape a enfin encouragé ces prêtres, religieux et religieuses de la région «à poursuivre votre cheminement spirituel et ecclésial avec constance et joie» et demandé à Notre-Dame d’Arabie qu’elle puisse les guider par l’Esprit Saint.

Source: VATICANNEWS, le 6 novembre 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s