13.10.2022 – Évolution du procès en béatification de Sr. Lucie

Procès de béatification de Sr. Lucie fait un pas de plus à Rome et la postulation présente un document aux vertus héroïques Positio a été remise ce matin au Préfet du Dicastère pour les Causes des Saints Ce matin, au Dicastère pour les Causes des Saints, à Rome, a été remise la Positio Super Vita, Virtutibus et Fama Sanctitatis pour le procès de béatification et de canonisation de la Servante de Dieu Marie-Lucie de Jésus et du Cœur Immaculé.

La nouvelle a été partagée à la fin du Pèlerinage d’Octobre aux pèlerins, par le Recteur du Sanctuaire de Fátima, qui s’est félicité de cette nouvelle étape dans ce processus « tant désiré par Fátima et ses pèlerins ».

A l’occasion, le prêtre a souligné le fait que Lucia, une carmélite, se considère comme la première pèlerine à Cova da Iria.

« Toute sa vie, elle a été une pèlerine cachée, mais simultanément présente tous les 12 et 13 dans ce Sanctuaire. Nous savons qu’il priait toujours et commandait les intentions de tous les pèlerins qui venaient ici. Prions aussi pour la cause de la béatification et de la canonisation de Sœur Lucie, confions nos intentions et nos besoins à son intercession, avec la même confiance avec laquelle les pèlerins d’il y a 100 ans lui présentaient leurs demandes afin qu’elle puisse les transmettre à Notre-Dame », a déclaré le Père Carlos Cabecinhas, au moment de l’annonce, à la fin de la messe anniversaire internationale du 13 octobre.

Étaient présents à la remise de la Positio à Rome le Préfet du Dicastère, le Cardinal Marcello Semeraro ; le Postulateur général, père Marco Chiesa, ocd; la Vice-postulatrice Irª Ângela de Fátima Coelho, asm, le rapporteur Monseigneur Maurizio Tagliaferri et la collaboratrice de la Cause, Irª Filipa Pereira, asm.

La remise de la Positio est un moment important du procès de béatification et de canonisation de la Servante de Dieu, dans sa phase romaine. Ce volume contient : la Biographie d’Irª Lúcia basée sur des documents recueillis au cours de la phase diocésaine du processus (qui s’est déroulée dans le diocèse de Coimbra entre 2008 et 2017) ; Informatio, qui décrit les vertus vécues par Irª Lúcia, ainsi que la liste des témoignages de témoins, son journal et d’autres documents inédits, jugés pertinents dans le processus.

La Positio va maintenant être lue par un groupe de 9 théologiens qui donneront leur avis au Congrès des Consultants Théologiques.

Ce Congrès procédera à l’élaboration de la Liste finale, qui résume le cheminement intérieur de Lucie, les caractéristiques et les traits de sa sainteté et les éléments nécessaires pour qu’il soit possible d’affirmer qu’elle a pratiqué les vertus à un degré héroïque.

La liste définitive sera ensuite présentée à la Session Ordinaire des Évêques et Cardinaux membres du Dicastère pour les Causes des Saints, où un Évêque ou un Cardinal, nommé par le Préfet comme Ponente, préparera le vote écrit de la Session.

Ce vœu sera ensuite présenté au Saint-Père en audience, qui décidera de la promulgation du décret sur les vertus héroïques. A partir de ce moment, Sœur Lucie ne sera plus considérée comme Servante de Dieu et sera désignée Vénérable.

Pour les étapes de béatification et de canonisation, il est également nécessaire d’approuver le miracle respectif. Un long voyage est prévu jusqu’à la béatification et la canonisation tant désirées.

Cependant, ce sera un moment opportun pour approfondir le sens des paroles de Jean-Paul II adressées à D. Albino Cleto, évêque de Coimbra, à l’occasion de la mort de Lucia : « Que le Seigneur la récompense amplement pour le grand et caché service elle a rendu à l’Église » (2005.02.14). La phase diocésaine du procès de béatification et de canonisation de Sœur Lúcia de Jesus (1907-2005), l’une des trois visionnaires de Fatima, s’est achevée le 13 février 2017, lorsqu’elle est passée sous la compétence directe du Saint-Siège et le Pape.Chaque procès de canonisation est composé d’une phase diocésaine et d’une phase romaine.

La première partie de la cause de canonisation de sœur Lucie a commencé en 2008, trois ans après sa mort, après que le désormais pape émérite Benoît XVI a accordé une dispense de la période d’attente prévue par le droit canonique (cinq ans).

Sœur Lúcia de Jesus (1907-2005) a vécu 57 ans de vie carmélitaine et est enterrée dans la Basilique de Nossa Senhora do Rosário, dans le Sanctuaire de Fátima, depuis 2006.

Source: SANCTUAIRE DE FATIMA, le 13 octobre 2022 (en portugais)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s