ITALIE – 11 octobre : journée spéciale de jeûne et de prière pour la paix à l’appel de la Famille franciscaine

ITALIE – 11 octobre : journée spéciale de jeûne et de prière pour la paix à l’appel de la Famille franciscaine

« Nous vous demandons une journée spéciale de jeûne et de prière en tant que Famille franciscaine pour le 11 octobre 2022. Alors qu’avec le mal nous voyons le mystère de l’iniquité en action, répondons par la pénitence et la prière, la promotion de la réconciliation et de la paix, la sensibilisation entre nous et avec beaucoup d’autres à ce thème essentiel » : c’est l’appel lancé par la Conférence de la famille franciscaine (CFF), l’organisme qui réunit les ministres généraux des ordres religieux masculins, féminins et laïcs qui, dans le monde entier, s’inspirent du saint d’Assise.

Dans la lettre diffusée par la Conférence, et reçue par l’Agence Fides, les ministres notent :  » Alors que nous sommes réunis dans la ville de Saint François, nous souhaitons vous adresser un appel sincère à rester sensibles au thème de la paix en ce moment très difficile pour l’humanité. Nous voulons exprimer tout le souci que nous avons de la paix, surtout face aux souffrances qui ont déjà été infligées à tant de personnes et au risque d’utilisation d’armes nucléaires ».


Saint François, rappelle le texte, a reçu du Seigneur l’annonce à adresser à tous : « Que le Seigneur vous donne la paix ! », qui se manifeste ainsi comme un élément essentiel du charisme. « Nous accueillons le don de la paix par la conversion du cœur et nous sommes appelés à devenir des hommes et des femmes doux, pacifiques, modestes, humbles, sans dispute ni rivalité.

Témoignons donc de cette paix que nous avons reçue », poursuit l’appel, signé par Sr Daisy Kalamparamban, Tibor Kauser OFS, Frère Massimo Fusarelli OFM, Frère Roberto Genuin OFM Cap, Frère Carlos Alberto Trovarelli OFM Conv, Frère Amando Trujillo Cano TOR, qui est Président de la CFF.
Cette lettre fait écho au « cri » que Pie XII a adressé à tous en 1939, à la veille du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale : « Rien n’est perdu avec la paix. Tout peut être perdu avec la guerre. Que les hommes reviennent à la compréhension.

Laissez-les reprendre les négociations. En négociant avec bonne volonté et dans le respect des droits de chacun, ils se rendront compte que des négociations sincères et actives ne sont jamais à l’abri d’un « succès honorable ». Et ils rappellent les paroles de Saint Paul VI devant l’Assemblée de l’ONU, « Plus jamais la guerre ! », ou comme Saint Jean Paul II a qualifié la guerre d' »aventure sans retour ».

« Le 25 septembre 2015, le pape François a adressé une demande identique à l’ONU : plus de guerre, déni de tous les droits », note le texte. « A l’écoute des signes des temps et de nos pasteurs, nous invitons chacun d’entre nous à porter en nous avec intensité la passion et le souci de la paix, ainsi qu’une intercession incessante pour ce don précieux », résument les ministres généraux.

« Dans notre formation et notre prédication, dans nos différents projets de service et de travail, dans notre proclamation et dans notre vie quotidienne, nous avons la réconciliation et la paix présentes avec force et conviction. Confions à la Reine de la Paix, à saint François, à sainte Claire et à sainte Elisabeth, pacifiques et humbles, la grande et urgente intention de la paix », conclut la missive de la Conférence.

Source: Agence Fides, le 8 octobre 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s