Le Pape François s’est envolé pour le Kazakhstan

L'avion papal, le mardi 13 septembre 2022. L’avion papal, le mardi 13 septembre 2022. (AFP or licensors)

Le Pape François s’est envolé pour le Kazakhstan

Le Pape François s’est envolé mardi 13 septembre peu après 7h30 de l’aéroport de Fiumicino de Rome, direction Nour-Soultan, la capitale du Kazakhstan, pour son 38e voyage apostolique. Il est le deuxième Souverain pontife à se rendre dans cette ancienne république soviétique, après Jean-Paul II en septembre 2001.

Sur place, le Pape François assistera au VIIème Congrès des Chefs religieux. Comme le veut la tradition, dès son arrivée après 6h30 de vol, à 17h45 heure locale, il sera officiellement accueilli à l’aéroport par le président de la république, Kassym-Jomart Tokaïev, avant de se rendre au palais présidentiel pour une cérémonie de bienvenue, puis à l’auditorium de Nour-Soultan pour la rencontre avec les autorités, la société civile et le corps diplomatique, où il livrera un discours.

Ces événements seront à suivre en direct et commenté en français sur notre site internet, également sur les ondes dans les trois journaux quotidiens de Radio Vatican.  

Congrès des responsables des religions mondiales et traditionnelles

Il se tient cette année les 14 et 15 septembre, sur le thème du rôle des dirigeants des religions mondiales et traditionnelles dans le développement spirituel et social de l’humanité dans l’après-guerre.

Le premier congrès du ce genre s’était tenu en septembre 2003, dans la capitale alors appelée Astana, sous l’initiative du président Noursoultan Nazarbaïev, qui a régné sur le Kazakhstan depuis son indépendance de l’URSS en 1991, jusqu’en mars 2019. L’objectif de ce congrès: réunir autour d’une même table des représentants religieux du monde entier, dans le but de trouver des points de référence communs pour créer une institution internationale permanente et assurer le dialogue interreligieux.

Depuis 2003, les Congrès des responsables des religions mondiales et traditionnelles ont lieu tous les trois ans, à l’exception de ce dernier, qui a été reporté d’un an en raison de la pandémie. Ils ont a vu la participation d’éminents dirigeants et représentants islamiques, chrétiens et juifs, bouddhistes, shintoïstes, taoïstes et autres religions traditionnelles, et, à la fin de chaque la publication d’un document de conclusion conjoint contenant les éléments suivants des déclarations et des appels adressés aux citoyens, aux peuples et aux gouvernements des pays du monde entier.

La promotion du dialogue interreligieux pour l’Union européenne a également été au centre des discussions.

Soif de paix

Deux jours avant son départ, lors de l’angélus du dimanche 13 septembre, François avait précisé que ce 38e voyage apostolique «sera l’occasion de rencontrer de nombreux représentants religieux et de dialoguer en frères, animés par le désir commun de paix, paix dont notre monde a soif». «Je vous remercie pour les préparatifs et le travail effectué en vue de ma visite, avait encore lancé le Pape, demandant aux fidèles «d’accompagner ce pèlerinage de dialogue et de paix par la prière».

Passage à Sainte-Marie-Majeure

Comme toujours depuis le début de son pontificat avant chaque voyage international, François s’est rendu la veille, lundi après-midi à la basilique Sainte-Marie-Majeure. Le Souverain pontife a prié devant l’icône du Salus Populi Romani pour lui confier le 38ème voyage apostolique.

Source: VATICANNEWS, le 13 septembre 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s