02.03.2022 – AUDIENCE GÉNÉRALE À ROME

Audience générale: François invite à «sortir de la dictature de l’immédiateté»

En ce mercredi des Cendres, qui signe l’entrée dans la période du Carême, le Souverain Pontife a dédié sa catéchèse à la question de la transmission et de la rencontre entre les générations. François a invité chacun d’entre nous à s’extraire d’une vision du temps où urgence et rapidité prédominent, pour nous mettre à l’écoute des personnes âgées. 

Claire Riobé – Cité du Vatican

Le Pape François a continué, ce mercredi 02 mars, son cycle de catéchèse sur la vieillesse, débuté le 23 février 2022.

Dans la Bible, la longévité de vie des patriarches est un symbole fort de l’importance de la transmission entre les générations. À l’heure où les temps de transmission sont considérablement réduits, le Saint-Père nous invite à garder une vigilance particulière quant à notre manière de traverser les différents temps de nos vies. «L’excès de rapidité rend toute expérience superficielle et moins nourrissante», alerte le Pape François.

Accueillir un rythme plus lent

Les plus jeunes générations sont les victimes inconscientes et directes de ce nouveau rapport au temps. Une longue vie permet de faire l’expérience de ces temps longs, et les dommages de la précipitation. Le Saint-Père invite ainsi les jeunes chrétiens à se mettre à l’écoute des générations plus anciennes. Le temps de la vieillesse, qui «impose des rythmes plus lents», n’est pas pour autant un temps d’inertie et peut réveler une vraie fécondité au sein de l’Eglise, a indiqué François.

L’alliance entre les deux générations extrêmes de la vie – les enfants et les personnes âgées – aide également les deux autres – les jeunes et les adultes – à se lier les uns aux autres pour rendre l’existence de chacun plus riche en humanité. 

La pandémie, une pause au culte obtus de la vitesse

La pandémie dans laquelle nous sommes encore contraints de vivre, a imposé un coup d’arrêt brutal au culte de la vitesse, a noté le Pape François. «Dans cette période, les grands-parents ont fait office de barrière à la « déshydratation » affective des plus jeunes. L’alliance visible des générations, qui harmonise leurs temps et leurs rythmes, nous redonne l’espoir de ne pas vivre en vain», indique-t-il. Celle alliance entre générations redonne à chacun de l’amour de sa vie vulnérable, et barre la route à l’obsession de la vitesse, qui la consume tout simplement. 

Le Saint-Père a enfin invité tout un chacun à se questionner sur la façon dont il souhaite vivre aujourd’hui cette transmission entre générations. Car notre confrontation avec les rythmes lents de la vieillesse peut enrichir l’humanité, tout en nous sortant de l’urgence de l’instant et de la dictature de l’immédiateté, considère le Souverain Pontife.

«Que l’Esprit Saint nous donne l’intelligence et la force d’abandonner l’urgence de l’horloge pour nous convertir à la beauté des rythmes de la vie, grâce au renouvellement de l’alliance entre générations», a conclu François, au terme de son audience.

Source: VATICANNEWS, le 2 mars 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s