Côte d’Ivoire : 35 ans du Sanctuaire Marial National

Le Sanctuaire Marial National de Côte d’Ivoire, Marie Notre Dame d’Afrique, Mère de toutes grâcesLe Sanctuaire Marial National de Côte d’Ivoire, Marie Notre Dame d’Afrique, Mère de toutes grâces

Côte d’Ivoire : 35 ans du Sanctuaire Marial National

Le Sanctuaire Marial National de Côte d’Ivoire, Marie Notre Dame d’Afrique, Mère de toutes grâces, a célébré le dimanche 06 février 2022 ses 35 ans d’existence, au cours d’une eucharistie présidée par le Cardinal Jean-Pierre Kutwa, en présence de plusieurs autorités du pays, de nombreux prêtres, religieux, religieuses et des milliers de fidèles en provenance des différents diocèses. 

Stanislas Kambashi,SJ (avec Marcel Ariston Blé) – Cité du Vatican

Des fidèles parés dans leurs plus beaux habits à l’effigie de Marie et du Sanctuaire ont bravé la forte pluie qui s’abattait sur la ville d’Abidjan pour rendre grâce au Seigneur pour les innombrables grâces obtenues pendant ces 35 années par l’intercession de sa Mère, Marie, dans leur vie, pour la Côte d’Ivoire, l’Afrique et le monde entier.

« Chaque année, le mois de février rappelle aux habitués et autres pèlerins que ce sanctuaire marial garde de très beaux souvenirs de l’œuvre merveilleuse implantée ici, dans ce quartier de la Cité Fairmont en souvenir de la date d’inauguration de ce sanctuaire dédié à la Vierge Marie sous le vocable très évocateur de Notre Dame d’Afrique, Mère de toutes grâces. Et lorsqu’en plus, ce souvenir coïncide avec un jubilé, la joie se démultiplie parce que finalement et au-delà du souvenir, ce sont les prévenances de Dieu pour son peuple qui prend le dessus sur toute autre considération » a déclaré le Cardinal Jean-Pierre Kutwa, archevêque d’Abidjan, à l’entame de son homélie.

Action de grâce pour le jubilé du Sanctuaire Marial

Durant ses 35ans d’existence, le Sanctuaire Marial National de Côte d’Ivoire a joué un rôle crucial dans la vie des fidèles, servant à la fois de lieu de prière et de ressourcement spirituel. Par sa présence, ce sanctuaire a contribué à l’expansion de la dévotion mariale dans le pays. Pour tous ces bienfaits, l’archevêque métropolitain a invité les fidèles à l’action de grâce, les exhortant en même temps à confier toujours, par cette même intercession, leurs intentions personnelles, ainsi que celles des ivoiriens et du monde entier.

Lieu de ressourcement, lieu de rencontre humaine et spirituelle

La vocation première de ce sanctuaire, a rappelé le Cardinal Jean-Pierre Kutwa, est celle d’être un lieu de ressourcement, lieu de rencontre humaine et spirituelle, suivant la vision du Cardinal Bernard Yago, d’heureuse mémoire. « Si pour le saint Pape Jean Paul II, il s’agissait de consacrer l’Afrique à Marie, dans son sillage, le Cardinal Yago désirait que ce Sanctuaire soit un lieu de rencontre humaine et spirituelle, un lieu de recueillement pour ceux qui cherchent le sens de leur vie et pour les affligés en quête de consolation et d’affection maternelle. En ce lieu, les foules viennent renforcer et approfondir leur foi ».

Imiter la simplicité de la Vierge Marie

Poursuivant son exhortation, l’archevêque d’Abidjan a invité les pèlerins à méditer sur les paroles gravées à l’entrée du Sanctuaire : « Je suis la servante du Seigneur » et « Faites tout ce qu’Il vous dira ».

Ces paroles sont pour lui importantes, car elles sont un héritage spirituel que feu le Cardinal Yago a laissé aux générations de pèlerins qui, en ce lieu viendraient implorer la grâce de Dieu par l’intercession de la Vierge Marie « Il s’agit donc pour nous, en venant en pèlerinage dans ce Sanctuaire, de repartir chez nous, en ayant les mêmes dispositions de cœur et d’esprit que, la Vierge notre Mère dont la paix et la joie proviennent de la contemplation intérieure de Dieu qui l’habite. C’est donc, en imitant la Vierge Marie, dans sa simplicité de servante du Seigneur que nous obtiendrons de son divin Fils les grâces dont nous avons besoin dans notre marche de tous les jours… avec une telle Mère, nous ferons des exploits, si nous acceptons d’avancer aux larges, de faire ce que le Seigneur nous commande et enfin de répondre à notre vocation » leur a confié le Cardinal Kutwa.

Vivre les contradictions de la vie en comptant sur le Seigneur

S’appuyant sur l’évangile du jour, celle de la pêche miraculeuse (Lc 5,1-11), le prélat a interrogé les fidèles sur comment ils vivent les échecs, les impasses et autres contradictions de leur vie : « peur, fuite en avant, abandon ? Nous oublions trop souvent que hier comme aujourd’hui tout est possible à Dieu. Dès lors, à l’occasion de ce jubilé de rubis, je vous exhorte à garder la certitude que Jésus ne nous a pas quitté, qu’Il n’a pas abandonné son Eglise encore moins notre pays.  Il sera toujours au rendez-vous que nous lui donnons, Il sera là, toujours là, dans nos moments d’angoisse et de doute quand la foi semble disparaitre et que nos chemins deviennent des impasses à conditions que nous sachions lui faire confiance » a-t-il exhorté.

Le Cardinal Kutwa a conclu son homélie en invitant les fidèles à une intimité de vie avec le Christ à la suite des premiers disciples et à prendre surtout Marie chez eux comme modèle de foi et de vie.

Projet de construction d’un Centre d’hébergement pour l’accueil des pèlerins

Pour le Père Eugène Adingra, recteur de ce sanctuaire marial, la célébration de ce jubilé de rubis, des 35ans d’existence, a été voulue « pour bénir le Seigneur et sa Mère », pour toutes les grâces et bienfaits reçus depuis 1987.

Au terme de cette messe d’action de grâce, et pour répondre efficacement à l’appel de ce sanctuaire dédié à Notre Dame d’Afrique, Mère de toutes grâces, le Père Adingra a fait l’heureuse annonce de la construction, d’ici trois ans, d’un centre d’hébergement pour l’accueil des pèlerins, qui s’étendra sur une superficie de plus de 8 hectares, pour une capacité de 280 chambres.

Le coût total du projet est estimé à plus de 19 milliards de FCFA. Le recteur du sanctuaire compte notamment sur le soutien des fidèles, chrétiens, catholiques ou non, et de tous les pèlerins.

Un jubilé, une histoire

Les festivités du 35ème anniversaire du Sanctuaire marial National de Côte d’Ivoire se sont ouvertes le 24 octobre 2021. Plusieurs activités ont meublé ce jubilé de rubis dont une nuit de « mille Ave » pour remercier la Vierge ; une nuit d’Adoration eucharistique, sans oublier la célébration de l’Immaculée Conception par anticipation avec tous les consacrés à la Vierge Marie.

Construit entre 1985 et 1987, le sanctuaire marial est devenu un lieu important de pèlerinages à caractère marial, en Côte d’Ivoire. La première pierre de cet édifice a été bénie par le pape saint Jean-Paul II, en 1980 lors de sa première visite dans le pays. Il avait lui-même suggéré que le sanctuaire soit dédié à «Notre-Dame d’ Afrique» et le Cardinal Bernard Yago, alors archevêque d’Abidjan, avait ajouté «Mère de toute grâce».

Source: VATICANNEWS, le 8 février 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s