Devant des entrepreneurs français, le Pape dresse le portrait du dirigeant chrétien

Le Pape reçoit des entrepreneurs français au Vatican, le 7 janvier 2022Le Pape reçoit des entrepreneurs français au Vatican, le 7 janvier 2022 (Vatican Media)

Devant des entrepreneurs français, le Pape dresse le portrait du dirigeant chrétien

François a reçu ce vendredi 7 janvier en Salle Clémentine un groupe d’entrepreneurs français emmenés par l’évêque de Fréjus-Toulon, Mgr Dominique Rey. Il leur a indiqué comment trouver l’unité dans leur mission, alors qu’ils se retrouvent souvent partagés entre des injonctions contradictoires, celles du marché et celles de l’Évangile. 

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

Être un leader «selon le cœur de Dieu»représente aujourd’hui un véritable défi, a reconnu le Saint-Père devant les entrepreneurs français reçus ce vendredi matin. Mais la grâce de Dieu permet de surmonter les tensions intérieures, a assuré le Pape, évoquant deux couples de concepts appelés s’unifier : «idéal et réalité», «autorité et service».

À l’exemple de Marie

Un chrétien est en effet souvent surpris par l’écart «entre l’idéal auquel il rêve et le réel qu’il rencontre». Dans le cas de dirigeants, la recherche du bien commun se heurte aux contraintes des systèmes économiques et financiers, bien éloignées des principes évangéliques. «Et j’imagine que, parfois, votre charge vous pèse, que votre conscience entre en conflit», a expliqué le Pape, déclarant aux entrepreneurs combien «il est important que vous puissiez surmonter cela et le vivre dans la foi, afin de persévérer et ne pas vous décourager».

L’exemple de Marie est à cet égard édifiant: face aux épreuves, elle réagit «en conservant et en méditant dans son cœur»,autrement dit en accueillant la réalité sans la fuir, et en trouvant un sens dans la prière.

Comme un pasteur avec son troupeau

Concernant le lien entre autorité et service, le Saint-Père a fait référence au Christ Bon Pasteur, capable de «sentir l’odeur du troupeau». Les entrepreneurs français ont donc été encouragés à «être proches de ceux qui collaborent avec vous à tous les niveaux: à vous intéresser à leurs vies, à avoir conscience de leurs difficultés, de leurs peines, de leurs inquiétudes, mais aussi de leurs joies, de leurs projets, de leurs espérances».

«Exercer l’autorité comme un service, cela suppose de la partager», a poursuivi François, exhortant à «mettre en œuvre la subsidiarité», qui permet à chacun d’être responsabilisé et de «donner le meilleur de lui-même» pour le projet commun. Il est par ailleurs essentiel de se souvenir que «chacun est important selon le regard de Dieu», et de le manifester à chaque employé.

Les yeux fixés sur Jésus-Christ

«Je mesure combien l’Évangile peut être exigeant et difficile à mettre en œuvre dans un monde professionnel compétitif et concurrentiel», a reconnu le Successeur de Pierre à la fin de cette audience. Il s’agit donc de «garder les yeux fixés sur Jésus-Christ, par [la] vie de prière et l’offrande du travail quotidien», a conseillé François, invitant aussi les entrepreneurs à porter leur croix avec confiance et à invoquer l’Esprit Saint pour guider leurs choix. «L’Église a besoin de votre témoignage», a-t-il assuré en conclusion.

Source: VATICANNEWS, le 7 janvier 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s