Noël est une célébration de la vie, car il célèbre la Vie qui naît dans notre monde, afin que chaque être humain ait la vie que seul Dieu peut offrir »

Recteur du Sanctuaire de Fátima, il a présidé ce matin la messe de la solennité du Noël du Seigneur dans la basilique de la Sainte Trinité

Le Père Carlos Cabecinhas, recteur du Sanctuaire de Fátima, a présidé ce matin la messe de la solennité du Noël du Seigneur dans la basilique de la Sainte Trinité.

« Le Christ est né ! » dit le prêtre, ajoutant que « c’est l’heureuse annonce de Noël, et en ces jours nos yeux contemplent, dans la crèche, le mystère de Dieu fait Enfant, le mystère de Dieu qui vient à notre rencontre, car il veut être proche de nous et assume notre humanité ».

En pensant à Noël, « les récits bibliques de la naissance de Jésus me viennent à l’esprit, dont nos crèches tentent d’être une expression plastique, mais aujourd’hui, jour de Noël, les lectures que nous avons entendues adoptent un langage différent ».

L’Évangile parle de la naissance de Jésus, « mais au lieu de raconter l’événement, il focalise notre attention sur son sens, l’Enfant Jésus dans la crèche nous est présenté comme la Parole de vie, la Parole de vie ».

Ainsi, le Père Carlos Cabecinhas considère que « Noël est une célébration de la vie, car il célèbre la Vie qui naît dans notre monde, afin que chaque être humain ait la vie que seul Dieu peut offrir ».

« Nous avons été faits pour vivre pleinement et nous portons toujours en nous le désir d’une existence pleine de sens, sans les limites que nous connaissons à l’heure actuelle, et c’est en Jésus-Christ, l’Enfant dans la Crèche, que nous pouvons trouver cette abondance de vie, car Il vient dans notre monde et partage notre histoire afin que la douleur et la tristesse que nous vivons n’éteignent pas en nous l’espoir d’une vie sans fin, d’une vie pleinement épanouie », a précisé le recteur du Sanctuaire de Fatima.

Le prêtre a averti que « cette Vie, qui est Jésus-Christ, se manifeste comme la Parole définitive de Dieu, non pas n’importe quelle parole superficielle, vide et banale, comme les paroles que nous entendons et même parfois celles que nous prononçons, mais plutôt comme une Parole capable d’atteindre la profondeur de notre existence et de donner un sens à notre vie ».

« Noël est une fête de la lumière, non pas à cause des lumières typiques de cette époque, mais parce que le Dieu-Enfant de la crèche vient à nous pour nous libérer des ténèbres qui nous menacent.

En Lui, nous trouvons la Lumière qui illumine nos vies, nous montrant l’immense amour de Dieu pour nous », a-t-il ajouté.

Ainsi, le dynamisme de la foi repose essentiellement sur « l’expérience, la vue et l’écoute ; se lever et se mettre en route pour témoigner en paroles et en actes de l’Amour fait chair », comme le rappelle le thème du Sanctuaire de Fatima pour cette année pastorale : « Lève-toi ! Vous êtes témoin de ce que vous avez vu.

« Pour ceux qui croient que Jésus est Vie, pour ceux qui font l’expérience de sa présence, célébrer Noël, c’est rendre grâce et louer Dieu qui s’approche et nous montre son amour ; cela signifie mettre Jésus-Christ au centre de nos vies.

Célébrer Noël, c’est témoigner de la joie et de la confiance en Dieu, qui veut être proche de nous ; c’est être témoins de l’espérance de ceux qui savent que Dieu ne nous abandonne pas », a expliqué le prêtre.

Célébrer Noël « c’est aussi identifier les visages simples et humbles de l’humanité au Visage de Dieu, qui a voulu avoir des traits humains », a-t-il conclu.

Demain, 26 décembre, solennité de la Sainte Famille, la messe sera célébrée à 11h00, en la Basilique de la Sainte Trinité. Ce jour-là, il y aura une prière pour toutes les familles.

Dans toutes les messes des trois solennités (Noël, Sainte Marie Mère de Dieu et Épiphanie) et en la fête de la Sainte Famille, la collecte des offrandes, lors de la vénération de l’Enfant Jésus, sera destinée à l’Oeuvre Sociale de la Charité des pauvres.

Dans toutes les célébrations, le détachement physique doit être préservé, ainsi que l’utilisation de masques et la désinfection des mains.

Source: Sanctuaire de Fatima, le 25 décembre 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s