Journée de la paix 2022 : «Un ‘artisanat’ de la paix qui nous concerne tous», par le card. Turkson

Card. Peter Turkson © @VaticanIHD 

Card. Peter Turkson © @VaticanIHD 

Journée de la paix 2022 : «Un ‘artisanat’ de la paix qui nous concerne tous», par le card. Turkson

Présentation du Message du pape François (1)

« Il existe une ‘architecture’ de la paix, à laquelle contribuent différentes institutions de la société », « mais il existe aussi un ‘artisanat’ de la paix qui nous concerne tous » : c’est ce que souligne – en citant les paroles du pape – le cardinal Peter Turkson, préfet du dicastère pour le service du développement humain intégral. Il a présenté le message du pape François pour la 55e Journée mondiale de la paix (1er janvier 2022) au cours de la conférence de presse ce mardi 21 décembre 2021, jour de la publication du Message.

Ont également participé à la conférence de presse : Sr. Alessandra Smerilli, secrétaire par intérim du dicastère pour le service du développement humain intégral; P. Fabio Baggio, sous-secrétaire de la section Migrants et Réfugiés; Aboubakar Soumahoro, président de la Ligue des travailleurs et porte-parole des Invisibili in Movimento.

Dans son intervention, le cardinal Turkson rappelle que « les caractéristiques de la paix » présentées dans ce texte dérivent « de l’enseignement du pape François ». En s’appuyant sur le texte de l’encyclique Fratelli Tutti, il souligne que « les processus de changement qui conduisent à une paix durable sont avant tout façonnés par les peuples » et « ne sont pas produits dans des bureaux ou dans des cabinets ». Cela signifie que « chacun joue un rôle fondamental, dans un unique projet innovant, pour écrire une nouvelle page de l’histoire, une page remplie d’espérance, remplie de paix, remplie de réconciliation » (FT, 231).

Pour construire la paix, dit le cardinal, il faut « persévérer dans la lutte pour promouvoir une ‘ culture de la rencontre’ ». « Cela nous oblige à placer au centre de toute activité politique, sociale et économique la personne humaine », note-t-il.

Les jeunes : « les premiers protagonistes de ce message » 

Dans son intervention, Sr. Alessandra Smerilli souligne que « la phrase d’Isaïe » choisie par le pape François pour son message est tirée d’un des chapitres des chants du serviteur souffrant de YHWH.  « Ce messager de paix, explique la sœur, est le messager d’une paix difficile, car vraie, pas d’une paix facile et romantique. » C’est l’annonce d’un prophète « qui sait que la recherche et la construction de la paix coexistent avec la souffrance de beaucoup ».

Sr. Smerilli évoque plusieurs conflits qui sont actuellement en cours et souligne que « nous continuons, avec Isaïe, à annoncer la paix, mais nous n’oublions pas la douleur de ceux qui souffrent des guerres et le manque de paix dans ce monde. »

La secrétaire par intérim du dicastère pour le service du développement humain intégral note que « les jeunes » « sont les premiers protagonistes de ce message » : « Les jeunes qui ont toujours été au centre de l’enseignement du pape François, savent maintenant très bien qu’ils sont dans ce conflit entre nous et la terre… Ils savent qu’ils se battent pour sauver la planète et nous-mêmes, les êtres humains, de ce conflit absurde que notre système économique a déclaré à l’environnement naturel. Et le pape est avec eux. »

Le pape François, poursuit Sr. Smerilli, « répète encore une fois » : « dans le cri de la terre, on entend celui des pauvres, et dans celui des pauvres on entend le cri de la terre ». Les jeunes « le savent, ces jeunes de l’Economy of Francesco – que le pape François a appelés il y a deux ans et demi et qui aujourd’hui partout dans le monde – le savent et répondent à ce cri ».

Source: ZENIT.ORG, le 21 décembre 2021

Présentation du Message du pape François (2)

Le père Fabio Baggio, sous-secrétaire de la section Migrants et Réfugiés, souligne que le message du pape François pour la 55e Journée mondiale de la paix (1er janvier 2022) « insiste sur l’idée de paix comprise comme le but d’un cheminement qui… se définit comme le développement humain intégral ».

Le p. Baggio est intervenu au cours de la conférence de presse présentant le Message du pape ce mardi 21 décembre 2021. Parmi les autres participants à la conférence : le card. Peter Turkson, préfet du Dicastère pour le service du développement humain intégral, Sr. Alessandra Smerilli, secrétaire par intérim du même dicastère ; Aboubakar Soumahoro, président de la Ligue des travailleurs et porte-parole des Invisibili in Movimento.

« Le monde est notre maison commune, la seule maison possible pour notre famille commune », note le p. Baggio. La « paix dans la maison commune » est « une condition nécessaire pour éviter la catastrophe et promouvoir le bien commun de tous ». Cependant, souligne le sous-secrétaire, elle doit être construite « selon une architecture adaptée aux enjeux contemporains, qui en assure l’ampleur et la solidité ».

À cette fin, « le message met en avant trois outils essentiels : le dialogue entre les générations, l’éducation et le travail ».

Le premier outil, explique le p. Fabio, est « une communication sincère, fructueuse et génératrice entre les anciennes et les nouvelles générations ». La connaissance de l’histoire et des processus, poursuit-il, est « un élément essentiel du discernement, mais elle ne doit jamais être un frein à la croissance, à la créativité et à l’innovation ».

Le deuxième outil est l’éducation, « entendue comme un enseignement générateur de culture et garant de liberté et de responsabilité ». Dans cette perspective, explique le sous-secrétaire, « le message insiste particulièrement sur l’éducation à une culture du ‘soin’ ». « Chaque être humain est appelé à prendre soin de la création et de ses frères et sœurs, comme vocation personnelle, et pour cela il doit être assuré des connaissances et des compétences nécessaires ».

Le dernier outil est le travail, « autre thème central de l’enseignement du pape François », explique le p. Baggio en rappelant « sa centralité dans la compréhension du phénomène migratoire ».

Le dialogue entre les générations, l’éducation et le travail « ne sont pas les seuls outils pour construire une paix durable, mais ils représentent sans aucun doute un excellent équipement pour le chemin qui nous attend encore », conclut le p.Baggio.

P. Fabio Baggio, C.S. © capture Zenit / ASB

P. Fabio Baggio, C.S. © capture Zenit / ASB

« S’attaquer d’urgence au désarroi spirituel »

À son tour, Aboubakar Soumahoro, président de la Ligue des travailleurs et porte-parole des Invisibili in Movimento, souligne qu’aujourd’hui « l’un des principaux défis auxquels nous sommes appelés à faire face est le « cri des pauvres et de la terre », comme le dit… le pape François, dans son message ».

À côté du « cri des pauvres et de la terre », note Soumahoro, « il faut aussi s’attaquer d’urgence au désarroi spirituel qui crée, entre autres, un vide de sens… et qui en même temps génère l’égoïsme et l’individualisme dans notre société gouvernée par le dieu de l’argent ».

Pour pouvoir faire face à ces défis, explique-t-il, « il faut avoir le courage d’amorcer une révolution spirituelle capable de s’immerger dans la dynamique de la vie réelle aussi pour reconstruire le sentiment d’appartenance à la même communauté humaine ».

Cet objectif, dit-il, « ne peut être atteint qu’à travers la centralité » des « trois voies pour construire une paix durable », comme l’a indiqué le pape. C’est-à-dire, « tout d’abord, le dialogue entre les générations, comme base pour la réalisation de projets partagés. Deuxièmement, l’éducation, comme facteur de liberté, de responsabilité et de développement. Enfin, travailler pour la pleine réalisation de la dignité humaine ».

Pour cela, conclut le président de la Ligue des travailleurs, « nous avons la responsabilité de nous mettre au service de notre communauté humaine afin de construire l’architecture d’une paix ancrée dans la justice sociale en harmonie avec la nature et dans une perspective économique au service de la personne ».

Source: ZENIT.ORG, le 21 décembre 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s