03.12.2021 – ÉVANGILE DU JOUR

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 9,27-31. 

En ce temps-là, Jésus était en route ; deux aveugles le suivirent, en criant : « Prends pitié de nous, fils de David ! »
Quand il fut entré dans la maison, les aveugles s’approchèrent de lui, et Jésus leur dit : « Croyez-vous que je peux faire cela ? » Ils lui répondirent : « Oui, Seigneur. »
Alors il leur toucha les yeux, en disant : « Que tout se passe pour vous selon votre foi ! »
Leurs yeux s’ouvrirent, et Jésus leur dit avec fermeté : « Attention ! que personne ne le sache ! »
Mais, une fois sortis, ils parlèrent de lui dans toute la région.

Acclamons et partageons la parole de Dieu !

Vendredi 4 Décembre - Disciples Amoureux Missionnaires

COMMENTAIRES :

Syméon le Nouveau Théologien (v. 949-1022)

moine grec. – Hymne 37 (Hymnes (XVI-XL), tome II; trad. J. Paramelle et L. Neyrand; Éd. du Cerf, 1971; p. 459 rev.)

« Alors leurs yeux s’ouvrirent »

Maître, ô Christ, Maître qui sauves les âmes, Dieu, Maître de toutes les Puissances visibles et invisibles, parce que Créateur de tout ce qui est dans le ciel, et de ce qui existe au-dessus du ciel, de ce qui est sous la terre, mais aussi de ce qui est sur la terre. (…) Tu tiens tout dans ta main, car c’est ta main, ô Maître, cette grande puissance qui accomplit la volonté de ton Père, qui forge, réalise, crée et dirige nos vies de manière inexprimable. C’est elle donc qui m’a créé moi aussi et du néant m’a fait venir à l’être. Et moi, j’étais né dans ce monde et je t’ignorais totalement, toi le bon Maître, toi mon créateur, toi qui m’as façonné, et j’étais dans le monde comme un aveugle et comme sans Dieu, car j’ignorais mon Dieu. Alors en personne tu as eu pitié, tu m’as regardé, tu m’as converti, ayant fait briller ta lumière dans mon obscurité, et tu m’as attiré vers toi, ô Créateur. Et après m’avoir arraché du fond de la fosse (…) des désirs et des plaisirs de cette vie, tu m’as montré le chemin, tu m’as donné un guide pour me conduire vers tes commandements. Je le suivais, je le suivais, sans souci (…). Mais aussi, quand je te voyais, toi, le Bon Maître là avec mon guide et avec mon Père, j’éprouvais un amour, un désir indicibles. J’étais au-delà de la foi, au-delà de l’espérance et je disais : « Voici que je vois les biens à venir (cf He 10,1), il est là, le Royaume des cieux. Je vois sous mes yeux ‘ces biens que l’œil n’a pas vus et dont l’oreille n’a pas entendu parler’ » (Is 64,3; 1Co 2,9).

LECTURES :

Livre d’Isaïe 29,17-24.

Ainsi parle le Seigneur Dieu :
Ne le savez-vous pas ? Encore un peu, très peu de temps, et le Liban se changera en verger, et le verger sera pareil à une forêt.
Les sourds, en ce jour-là, entendront les paroles du livre. Quant aux aveugles, sortant de l’obscurité et des ténèbres, leurs yeux verront.
Les humbles se réjouiront de plus en plus dans le Seigneur, les malheureux exulteront en Dieu, le Saint d’Israël.
Car ce sera la fin des tyrans, l’extermination des moqueurs, et seront supprimés tous ceux qui s’empressent à mal faire,
ceux qui font condamner quelqu’un par leur témoignage, qui faussent les débats du tribunal et sans raison font débouter l’innocent.
C’est pourquoi le Seigneur, lui qui a libéré Abraham, parle ainsi à la maison de Jacob : « Désormais Jacob n’aura plus de honte, son visage ne pâlira plus ;
car, quand il verra chez lui ses enfants, l’œuvre de mes mains, il sanctifiera mon nom, il sanctifiera le Dieu Saint de Jacob, il tremblera devant le Dieu d’Israël.
Les esprits égarés découvriront l’intelligence, et les récalcitrants accepteront qu’on les instruise. »


Psaume 27(26),1.4abcd.13-14.

Le Seigneur est ma lumière et mon salut ;
de qui aurais-je crainte ?
Le Seigneur est le rempart de ma vie ;
devant qui tremblerais-je ?

J’ai demandé une chose au Seigneur,
la seule que je cherche :
habiter la maison du Seigneur
tous les jours de ma vie.

Mais, j’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur
sur la terre des vivants.
« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;
espère le Seigneur. »

Méditation du jour : vendredi 4 décembre - Diocèse de Metz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s