28.11.2021 – ANGÉLUS À ROME

Angélus de l’Avent: réveiller son âme du sommeil grâce à la prière 

En ce premier dimanche de préparation à Noël, dimanche 28 novembre, le Pape François a délivré une forte catéchèse sur l’indispensable éveil de l’âme grâce à la prière, pour lutter contre le premier des ennemis spirituels: l’acédie. Ainsi, «restez éveillés et priez en tout temps».

Delphine Allaire – Cité du Vatican 

«L’Évangile de la liturgie d’aujourd’hui, premier dimanche de l’Avent, nous parle de la venue du Seigneur à la fin des temps. Jésus annonce des événements sombres et des tribulations, mais c’est précisément à ce moment-là qu’il nous invite à ne pas avoir peur», a commencé le Pape, citant l’Évangile de Luc 21,28. «Pourquoi? Parce que tout va bien se passer? Non, mais parce qu’Il viendra. Il dit:  » redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. »»

La joie au milieu des drames et tribulations

Il est bon d’entendre cette parole d’encouragement, se redresser et relever la tête parce que c’est précisément dans les moments où tout semble fini que le Seigneur vient nous sauver, a rappelé l’évêque de Rome, invitant à l’attendre «avec joie» «même au milieu des tribulations, dans les crises de la vie et les drames de l’histoire». Mais comment relever la tête, comment ne pas se laisser absorber par les difficultés, les souffrances et les défaites? a-t-il interrogé. Jésus répond avec un appel déterminant: celui de l’éveil. «Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s’alourdisse […]. Restez éveillés et priez en tout temps» (vv. 34.36).

L’attention est primordiale, halte à la médiocrité

«Restez éveillés», la vigilance devient le maître mot. «Les paroles du Christ nous montrent que la vigilance est liée à l’attention: être attentif, ne pas se laisser distraire, c’est-à-dire rester éveillé! La vigilance signifie ceci: ne permettez pas à votre cœur de devenir paresseux et à votre vie spirituelle de se ramollir dans la médiocrité», a remarqué le Successeur de Pierre, mettant soigneusement en garde contre le fait d’être des «chrétiens endormis». «Nous le savons qu’il y en a beaucoup, des chrétiens anésthésiés par les mondanités!», a regretté le Pape, «sans élan spirituel, sans ardeur dans la prière, sans enthousiasme pour la mission, sans passion pour l’Évangile». Cela conduit en effet à une sinistre «somnolence», à poursuivre les choses par inertie, à tomber dans l’apathie, indifférent à tout, sauf à ce qui nous arrange. Une vie triste en somme, sans bonheur, a soupiré le Saint-Père. 

“Ne permettez pas à votre cœur de devenir paresseux et à votre vie spirituelle de se ramollir dans la médiocrité”

Vigilance face au fauteuil de la paresse

«Nous devons être vigilants afin de ne pas traîner nos journées dans l’habitude, afin de ne pas être alourdis -dit Jésus- par les fardeaux de la vie» (cf. v. 34), a insisté le Pape, en profitant de ce premier dimanche de l’Avent pour se demander: «Qu’est-ce qui pèse sur mon esprit? Qu’est-ce qui me pousse à m’asseoir dans le fauteuil de la paresse? Quels sont les médiocrités qui me paralysent, les vices qui m’écrasent au sol et m’empêchent de relever la tête? Et par rapport aux fardeaux qui pèsent sur les épaules des frères, suis-je attentif ou indifférent?»

“Quels sont les médiocrités qui me paralysent, les vices qui m’écrasent au sol et m’empêchent de relever la tête?”

L’acédie, grand ennemi de la vie spirituelle

Ces questions sont bonnes pour nous, car elles aident à préserver le cœur de l’acédie, qui est un grand ennemi de la vie spirituelle, a poursuivi le Saint-Père, vilipendant l’acédie, cette paresse qui plonge dans la tristesse, qui enlève la joie de vivre et l’envie de faire. «C’est un esprit maléfique qui enferme l’âme dans la torpeur, la privant de la joie. Le livre des Proverbes dit: «Veille sur ton cœur, c’est de lui que jaillit la vie.» (Pr 4,23). Veille sur ton cœur: c’est la vigilance!»

La prière est la lampe du cœur

Et le Souverain pontife d’ajouter un ingrédient essentiel: le secret pour être vigilant est la prière. Car Jésus dit: «Restez éveillés et priez en tout temps» (Lc 21,36). «C’est la prière qui maintient la lampe du cœur allumée. Surtout lorsque nous sentons que notre enthousiasme s’est refroidi, la prière le ravive, car elle nous ramène à Dieu, au centre des choses». «La prière réveille l’âme du sommeil et la concentre sur ce qui compte, sur le but de l’existence. Même dans les journées les plus chargées, nous ne négligeons pas la prière», a ainsi exhorté le Saint-Père, conseillant pour nous aider de répéter par exemple de courtes invocations pendant l’Avent: «Viens, Seigneur Jésus». «Répétons cette prière tout au long de la journée: l’âme restera vigilante!»

“La prière réveille l’âme du sommeil”

Source: VATICANNEWS, le 28 novembre 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s