ANGÉLUS DU 31 OCTOBRE 2021

Angélus: devenir «une traduction vivante» de la Parole de Dieu

Avant de réciter la prière de l’angélus place saint-Pierre de Rome, dimanche 31 octobre 2021, le Pape François a exhorté dans sa catéchèse à se familiariser sans relâche avec l’Évangile, la Parole de Dieu, afin d’en devenir «des traductions vivantes».

S’appuyant l’Évangile du jour, le Pape évoque l’épisode où un scribe s’approche de Jésus et lui demande: «Quel est le premier de tous les commandements?» (Mc 12,28).

Jésus répond en citant l’Écriture et affirme que le premier commandement est d’aimer Dieu; de là découle naturellement le second: aimer son prochain comme soi-même (cf. v. 29-31). «En entendant cette réponse, le scribe répète presque les mêmes paroles prononcées par Jésus», a rappelé l’évêque de Rome avant d’interroger: «Pourquoi, en donnant son assentiment, le scribe ressent-il le besoin de répéter les mêmes mots que Jésus ? C’est une leçon pour nous qui écoutons

«Ruminer la Parole de Dieu»

Et le Pape d’affirmer: «Parce que la Parole du Seigneur ne peut pas être reçue comme n’importe quelle autre nouvelle: il faut la répéter, la faire sienne, la conserver précieusement. La tradition monastique utilise un terme audacieux mais très concret: la Parole de Dieu doit être « ruminée »».

«Nous pouvons dire qu’elle est si nourrissante qu’elle doit atteindre tous les domaines de la vie», a-t-il déclaré, poursuivant: «Impliquer, comme le dit Jésus aujourd’hui, tout le cœur, toute l’âme, tout l’esprit, toute la force. Elle doit résonner, faire écho en nous.»

«Se passionner pour l’Évangile»

En effet, le Seigneur ne cherche pas tant d’habiles commentateurs des Écritures, mais des cœurs dociles qui, en accueillant sa Parole, se laissent changer intérieurement, a relevé le Souverain pontife argentin, expliquant combien «il est si important de se familiariser avec l’Évangile, de l’avoir toujours à portée de main, de le lire et de le relire, de s’en passionner».

Devenir «une traduction vivante»

Prenant exemple sur l’Évangile du jour, le Pape assure «qu’il ne suffit pas de le lire pour comprendre que nous devons aimer Dieu et notre prochain. Il faut que ce commandement, le « grand commandement », résonne en nous, soit assimilé, devienne la voix de notre conscience». Ainsi cette Parole de Dieu ne reste pas lettre morte, mais agit, et «chacun de nous peut devenir une « traduction » vivante, différente et originale, de l’unique Parole d’amour que Dieu nous donne».

Concluant sa catéchèse, le Saint-Père a donc invité à prendre exemple sur le scribe. «Répétons les paroles de Jésus, faisons-les résonner en nous: « Aime Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force, et ton prochain comme toi-même ». Et demandons-nous: ce commandement guide-t-il vraiment ma vie ? Est-ce que cela se reflète dans ma journée? Cela nous fera du bien ce soir, avant de nous coucher, d’examiner notre conscience sur cette Parole».

Source: VATICANNEWS, le 31 octobre 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s